Toulon se donne du temps

Sandrine DOMINIQUE

— 

Philippe Saint-André, Mourad Boudjellal et Pierre Camou hier à Mayol.
Philippe Saint-André, Mourad Boudjellal et Pierre Camou hier à Mayol. — P. Magnien / 20 minutes

Philippe Saint-André va bien couper le cordon avec Toulon. Le manager sportif du RCT a été officiellement intronisé futur sélectionneur du XV de France par Pierre Camou, le président de la Fédération, hier au club house du stade Mayol. Un lieu symbolique pour PSA, lui qui avait rejoint la rade en 2009 en vue de conquérir un titre avec les Rouge et Noir.

Umaga-Herrero, ça tombe à l'eau
Sa « mission n'est pas achevée », mais son président de club, Mourad Boudjellal, ne lui en tiendra finalement pas rigueur. « Malgré le contrat qui le lie au RCT jusqu'en juin 2014, Philippe entraînera bien l'équipe de France », confie le boss varois qui a lui-même poussé son entraîneur à accepter son nouveau rôle de sélectionneur. « Je ne peux pas empêcher Philippe de vivre ses rêves », poursuit Boudjellal. Même si pour le RCT, la problématique est de trouver un entraîneur de la pointure de Saint-André à ce moment de la saison sans ruiner le club. « Mais on a discuté avec la Fédération et on a trouvé un terrain d'entente. On a trouvé un mode d'emploi qui convient aux deux parties et qui fonctionne à différentes vitesses. On choisira la vitesse en fonction de ce qui se passera les prochaines semaines. Et ça me coûtera ce que je voulais que ça me coûte. »
La date de la prise de fonction à la FFR de Saint-André le 1er décembre devrait ainsi être flexible. « Philippe prendra ses fonctions quand il le décidera », affirme Pierre Camou. En attendant, Boudjellal poursuit ses investigations pour lui trouver un successeur. Mais ce ne sera pas la paire Tana Umaga-Daniel Herrero comme il l'avait un temps envisagé. « J'étais très confiant en ce duo, mais Daniel Herrero après réflexion a finalement dit non. Il reste Umaga, mais il y a d'autres solutions. J'avance, assure le président. Je cherche quelqu'un qui ait assez d'humilité pour ne pas bouleverser tout le travail qui a été mis en place par le staff. Maintenant qu'on a trouvé à peu près ce qu'on voulait pour Philippe, on va pouvoir travailler sereinement. »

Saint-ANdré investi jusqu'au bout avec le RCT

Très attaché à Toulon et à son projet sportif, Philippe Saint-André entend partir en gentleman. « Je mouillerai le maillot jusqu'à la dernière seconde avec le RCT pour qu'il soit le mieux possible en Top 14 et qu'il se qualifie en H Cup. Je mouillerai le maillot jusqu'à ce que je passe le témoin. C'est ma façon de faire. J'aime laisser les choses propres. »