REUTERS/Sebastien Nogier

FOOTBALL

Mercato: Cho-Young Park met le Losc dans le pétrin

Le Coréen a planté les Nordistes pour filer à Arsenal, mais le mercato se termine mercredi soir...

C'est une histoire incroyable que le Losc n'est sans doute pas prêt d'oublier. Alors qu'il s'apprêtait à s'engager avec le club nordiste, Cho-Young Park, l'attaquant de Monaco, a fait faux bond au dernier moment. Pourtant vendredi, le Sud-Coréen avait passé une partie des tests médicaux à Luchin. Ne restait plus qu'à signer le contrat. Mais samedi matin, le joueur, contacté dans la nuit par Arsenal, a quitté précipitamment sa chambre d'hôtel et pris le premier Eurostar pour rallier la capitale anglaise.

«Il n'y a pas vraiment de héros dans ce scénario»

«On n'a jamais vu ça avant. Mais une fois son départ constaté, on est passé autre chose», lâche Frédéric Paquet, le directeur général adjoint du Losc, qui a essayé de rattraper le joueur à la gare de Lille Europe. Un scénario rocambolesque que n'aurait pas renié Michel Seydoux, producteur de cinéma dans le civil. «Sauf qu'il n'y a pas vraiment de héros dans ce scénario», sourit à moitié le président du Losc. Car cette fuite met le club dans l'embarras à quarante-huit heures de la fin du mercato. «C'est forcément plus compliqué que si on avait conclu le dossier Park. On s'est remis au boulot et on a relancé les pistes mises en sommeil», reconnaît Paquet.

Quarante-huit heures chrono

Parmi les noms qui reviennent, Hadji (Nancy) et surtout Dia (Fenerbahçe) semblent être les dossiers les plus chauds. Mais le Losc n'aura pas de temps ni de grosse marge de manœuvre financière pour négocier. « On n'a pas de fonds qatari qui peut investir sans limite. On a des pistes sérieuses mais on ne prendra quelqu'un que s'il apporte un plus à l'effectif», avoue Michel Seydoux. Et si le Losc ne s'y retrouve pas sportivement et/ou financièrement, le club pourrait au final n'engager aucun joueur. Pas forcément idéal pour enchaîner Ligue 1 et Ligue des champions. Trois mois après son doublé, Lille ne s'attendait sans doute pas à un tel scénario.