Ligue 1: La quatrième journée à revivre en live comme-à-la-maison

Gary Assouline (C.C. et R.S. pour le live)

— 

REUTERS/Julien Muguet

Ce week-end, c’est la quatrième journée de Ligue 1. En voici les principaux enjeux…

Les matchs

 

Samedi 20 Août (en direct sur Foot +):

19h00 : Auxerre - Ajaccio

19h00 : Evian TG - Dijon

19h00 : Lorient - Nancy

19h00 : Nice - Brest

19h00 : Valenciennes - Bordeaux

21h00 : Lyon - Montpellier (en direct sur Orange Sport)

Dimanche 21 Août (en direct sur Foot+)

17h00 : Rennes - Caen

17h00 : Sochaux - Saint-Etienne

17h00 : Toulouse - Paris SG

21h00 : Lille - Marseille (en direct sur Canal+)

Le match de la mort (Lille-Marseille)

On s’en souvient, la dernière fois que Lille et Marseille se sont rencontrés c’était lors du Trophée des champions fin juillet. Un match fou (5-4) qui avait vu les deux équipes se répondre à coup de buts dans les toutes dernières minutes de la rencontre. Si le Losc a souvent gagné ses matchs contre l’OM à domicile, il l’avait perdu l’année dernière (1-3). Marseille qui n’a toujours pas gagné cette année en championnat, devra compter sans Loïc Rémy blessé, lui qui avait planté son doublé l’année dernière. Lille, en cas de victoire, mettrait les Olympiens à quatre points. Ce n’est pas négligeable.


La pourcentage qui tue (Auxerre-Ajaccio)

C’est bien simple, Ajaccio n’a jamais gagné contre Auxerre en terre bourguignonne. En quatre confrontations à domicile contre les Corses, l’AJA reste sur trois matchs gagnés et un nul, soit 75% de victoires. Les deux équipes, qui se collent au classement (16
e et 17e), devraient avoir du mal à se départager puisque peu de buts sont marqués dans ces matchs. Toujours à la recherche de leur première victoire, Auxerre et Ajaccio doivent gagner pour espérer décoller du bas du classement où ils sont englués depuis trois journées.

Les équipes qui proposent du jeu (Lyon-Montpellier)
Décidément, cette journée de Ligue 1 offre de belles oppositions. Si ces deux équipes, Lyon et Montpellier, occupent le haut du classement, c’est surtout les Héraultais qui démarrent bien ce championnat. Le calcul est simple, trois victoires en trois matchs. Les Lyonnais peuvent se vanter de n’avoir toujours pas perdu cette saison, tout en n’ayant gagné qu’un seul match. «Les joueurs auront à cœur de prolonger l’état d’esprit que nous avons affiché loin de chez nous», explique Rémi Garde à 20 Minutes. On attend toujours la déclaration de Loulou Nicollin.

Le match qui peut tout changer (Sochaux-Saint-Etienne)

Ce n’était peut-être pas le meilleur adversaire pour reprendre confiance. Deux jours après avoir pris une valise en Ligue Europa contre le Metalist Kharkov (0-4), lui fermant les portes de la compétition, Sochaux doit affronter une équipe de Saint-Etienne qui a démarré son championnat sur des bases très solides (3e, 7pts). Les Sochaliens à l’équilibre avec une victoire, un nul et une défaite, ne pourront compter que sur leurs qualités pour éviter de subir une deuxième défaite en une semaine.

Les clubs qui doivent confirmer (Toulouse-Paris SG)
C’est le match des confirmations. D’un côté, le dauphin toulousain veut continuer sur sa lancée en championnat avec ses 7 points et aucune défaite. De l’autre, une équipe du PSG qui commence doucement mais sûrement à engranger de la confiance avec ses trois victoires en dix jours, en championnat et en Ligue Europa. Les Parisiens pourront compter sur leur buteur Kevin Gameiro qui a marqué lors des deux derniers matchs en Ligue 1. Toulouse devra se reposer sur une défense très solide et une attaque plutôt réaliste.