Un avant-goût de Ligue des champions

Floréal Hernandez

— 

Pour sa 18e édition, l'EuroTournoi propose un plateau constitué uniquement d'équipes qualifiées pour la Ligue des champions. Comme chaque année, Montpellier et Chambéry seront les porte-drapeau du hand français. Face à ces deux équipes se dressent les Allemands de Rhein Neckar Löwen, les Hongrois de Veszprem, les Espagnols de Granollers et les Russes de Saint-Pétersbourg. Revue d'effectifs avec Christian Carl, le président de l'EuroTournoi

La star. Forcément, elle se nomme Nikola Karabatic. Le demi-centre de Montpellier et de l'équipe de France « est attendu par tout le monde, sur et en dehors des terrains, admet Carl. C'est la star du hand. Sa notoriété déborde même un peu de la discipline. La pression est sur lui, mais c'est la rançon de la gloire. »

Le joueur à suivre. L'EuroTournoi mise sur Xavier Barachet. La preuve, l'arrière droit de Chambéry et des Bleus a été choisi pour orner l'affiche de la compétition. « Il a fait un Mondial 2011 remarquable en Suède. Tant en attaque qu'en défense », estime Carl. Celui-ci cite deux autres joueurs pouvant concurrencer Barachet : William Accambray, arrière gauche de Montpellier, et le jeune gardien de Granollers Gonzalo Perez de Vargas (20 ans). « Il est hypercoté, paraît-il », annonce le directeur du tournoi.
Le favori. « Montpellier et Chambéry, répond d'emblée Carl. C'est le choix du cœur. Les deux équipes font partie de la famille de l'EuroTournoi, elles sont toujours présentes. Mais il y a aussi Rhein Neckar Löwen. Ils sont presque de la famille, car on s'y rend régulièrement pour voir des matchs de Ligue des champions, notamment quand Montpellier ou Chambéry y jouent. »
L'équipe surprise. « Granollers ou Saint-Pétersbourg, car ce sont deux équipes qui n'ont pas encore la même aura européenne que les quatre autres. Moi, je dirais Granollers, car c'est une équipe jeune et ça peut donc être tout bon », espère Carl.

Le match à ne pas rater. « La rencontre entre Montpellier et Rhein Neckar Löwen risque d'être sympathique », prédit Carl. L'an dernier, les Allemands ont sorti les Héraultais en quart de finale de la Ligue des champions. « A la suite, il y aura Chambéry-Veszprem qui s'annonce pas mal non plus, poursuit le président de l'EuroTournoi. Et puis bien sûr, les finales de dimanche. »