PSG : Une belle occasion manquée

©2006 20 minutes

— 

C'est l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. Auteur du match nul (1-1) dimanche soir à Monaco, le Paris Saint-Germain ne perd plus à l'extérieur et a partagé les points pour la cinquième fois consécutive. Pourtant, alors que Lille, Auxerre et Marseille avaient été accrochés la veille, le club de la capitale, incapable de remporter deux matchs de suite depuis ses trois victoires d'août dernier, n'a pas su capitaliser en vue d'un éventuel mais désormais lointain strapontin européen.

« Il y a du mieux mais il faut être lucide, on n'est pas dans l'élan de la victoire contre Auxerre », résume Guy Lacombe, toujours à la recherche d'un succès hors du Parc des Princes cette saison. Après avoir revu le match à son retour de la Principauté, le technicien aveyronnais se demandait encore comment son équipe, qui a reproduit pendant une demi-heure sa performance contre Auxerre, ne l'avait pas emporté. Lacombe pourra toujours se satisfaire de la performance de son trio de créateurs Kalou-Rothen-Dhorasoo et de la montée en puissance de l'inattendu Paulo Cesar. Auteur d'un somptueux coup franc, le Brésilien n'a certes pas succédé à Dominique Rocheteau, unique buteur de la dernière victoire parisienne à Monaco en 1984, mais il a encore marqué des points. « Le travail a payé, j'attendais ce moment depuis longtemps, avouait hier Paulo Cesar au Camp des Loges. J'espère rester dans l'équipe au retour de Mario Yepes, mais si ce n'est pas le cas, je bosserai encore plus. » Le Colombien, touché au mollet début mars, passera aujourd'hui une IRM pour connaître l'évolution de sa blessure.

Sébastien Bordas