Ligue 1 : Le Racing doit mieux assurer ses arrières

©2006 20 minutes

— 

« On arrive maintenant à 42 buts encaissés. Il faut qu'on stoppe l'hémorragie si on veut s'en sortir. » Satisfait par le point pris samedi contre Lille (2-2) – qui permet à son équipe de recoller à 2 points du premier non relégable Troyes –, Jacky Duguépéroux a beaucoup moins apprécié sa performance défensive. « Je n'arrête pas de répéter que le premier objectif, c'est de ne pas prendre de buts pour nous assurer au moins un point, indique l'entraîneur alsacien. Notre sauvetage passera par une plus grande rigueur défensive, car l'équipe est capable de marquer à chaque match. Cela passe par un plus gros investissement personnel. »

Les chiffres appuient le discours de « Dugué ». Le Racing avait bouclé la saison passée avec 43 buts encaissés, contre 42 cette année à six journées de la fin du Championnat. Et depuis la trêve, les Strasbourgeois n'ont réussi qu'à deux reprises à terminer une rencontre sans avoir à aller chercher le ballon au fond de leurs filets. A chaque fois, ils se sont imposés 2-0 (contre Troyes et à Saint-Etienne). « J'ai du mal à comprendre qu'on refasse toujours les mêmes erreurs, s'interroge le coach. Samedi, on encaisse encore 2 buts suite à des fautes grossières. Quand ce n'est pas un joueur, c'est l'autre. » L'explication vient peut-être du fait qu'aucun des défenseurs du RCS n'a été épargné par les blessures cette saison. Les retours prochains de Karim Haggui et Jean-Christophe Devaux devraient permettre de retrouver une meilleure assise.

Jérôme Sillon