Ligue des champions : Ces Lyonnais qui ont évolué chez les Rossoneri

©2006 20 minutes

— 

Demain soir, Nestor Combin, Bruno Ngotty et Vikash Dhorasoo seront à n'en pas douter des téléspectateurs attentifs du quart de finale aller de la Ligue des champions (C1) entre l'OL et le Milan AC. Si six autres Français (Papin, Desailly, Vieira, Dugarry, Ba et Aubameyang) ont porté les couleurs du club lombard, ces trois-là sont les seuls à avoir évolué au sein des deux formations.

Passé directement de Lyon à Milan à l'été 2004, Dhorasoo n'a pas laissé un souvenir impérissable de son passage chez les Rossoneri avec lesquels il a disputé 12 matchs de Serie A et 4 de C1. Formé à Lyon mais arrivé à Milan en 1998 en provenance du PSG, Bruno Ngotty a pour sa part été sacré champion d'Italie dès sa première saison au cours de laquelle il a disputé 25 rencontres (1 but). La suite fut moins glorieuse. Après 9 matchs de Série A et une élimination lors de la première phase de poule de la C1, l'actuel défenseur central de Bolton fut prêté à Venise en décembre 1999.

Premier international français à évoluer en Serie A, Nestor Combin a débarqué à Milan en 1969 après avoir évolué à Lyon (1959-1964) à la Juventus (1964-1965), à Varèse (1965-1966) et au Torino (1966-1969). « Milan est le club le plus extraordinaire au monde. Déjà à l'époque, il y avait une organisation sans faille », témoigne Combin. Cet ancien attaquant d'origine argentine a joué durant deux saisons à Milan où il a inscrit 12 buts en 52 matchs, dont un lors de la Coupe intercontinentale 1969 remportée face aux Argentins d'Estudiantes de La Plata (3-0 et 1-2). Son seul titre glané avec le club lombard. « C'est mon plus grand souvenir. A l'issue du match retour à Buenos Aires, j'ai été incarcéré sous prétexte que je n'avais pas effectué mon service militaire. Une fois libéré, mes coéquipiers, qui avaient refusé de rentrer en Italie, m'ont accueilli par une ovation. C'est un sentiment encore plus fort que de gagner la Coupe du monde. »

Stéphane Marteau

pronostic S'il garde une tendresse particulière pour l'OL où il s'est révélé et avec lequel il a remporté la Coupe de France en 1964, Nestor Combin fait du Milan AC son favori. « Disputer le match aller à domicile et sans Juninho est un énorme inconvénient pour l'OL. Pour espérer se qualifier, les Lyonnais doivent s'imposer 2-0 minimum car à San Siro, c'est difficile. Mercredi, je serai forcément partagé même si j'ai une attirance particulière pour Milan en raison de ses stars et de son jeu très discipliné. »