La FIA a maté la rébellion

©2006 20 minutes

— 

Après avoir menacé de former un championnat parallèle, cinq constructeurs (Renault, BMW, Mercedes, Toyota et Honda) ont finalement décidé de poursuivre leur route en Formule 1. Regroupés au sein de l'Association des constructeurs de Grand Prix (GPMA), les cinq rebelles préfèrent ne pas jouer avec le feu, la fédération internationale leur ayant imposé de se décider avant le 31 mars.

« Nous continuons à discuter avec la FIA afin de finaliser le règlement qui nous sera imposé », a indiqué le GPMA dans un communiqué.