Préparation physique : Un entraînement adapté

©2006 20 minutes

— 

On ne s'entraîne pas de la même manière pour un match éliminatoire que pour une « banale » rencontre de phase régulière. « Par rapport à une semaine habituelle, la charge de travail est quasiment divisée par deux », affirme Zeba Traoré, l'un des préparateurs physiques stadistes. Les séances d'explosivité et de pliométrie (tels que des sauts de haies) sont privilégiées. Au détriment des exercices « générateurs d'épuisement, comme des séries de 200 m courues à fond », explique Traoré, qui poursuit : « La venue d'Agen a constitué notre meilleure préparation. C'est le genre de match qui mobilise les joueurs, car il y a des références historiques et Agen impose un jeu basé sur le combat. » Nicolas Stival