Ligue 1 : l'OM cède encore du terrain

©2006 20 minutes

— 

Le printemps faisait grise mine, samedi soir au Stade-Vélodrome. Cinquième avant la rencontre, Marseille comptait sur cette 32e journée de Ligue 1 et la venue du Mans (9e), rival direct dans la course à l'Europe, pour lancer enfin son sprint final. Départ manqué pour les Olympiens qui n'ont obtenu qu'un match nul (1-1). « Une très mauvaise opération », selon le coach Jean Fernandez. Car avec deux nouveaux points perdus à domicile (dix-sept depuis le début du Championnat), l'équipe de Fernandez manque encore une occasion de revenir à la hauteur d'Auxerre (4e) tenu en échec par Saint-Etienne (0-0), et pointe à deux longueurs de Lille (3e) qui a calé à Strasbourg (2-2). Du même coup, ce sont quelques nouvelles illusions européennes qui s'envolent dans les rangs phocéens, « même si, mathématiquement, tout reste possible », positive le gardien Cédric Carrasso.

Face au Mans, Marseille a pêché sur ce qui est devenu son point fort : la défense. Irréprochable depuis quatre matchs en Championnat (le dernier but encaissé remontait à Metz-OM, 1-0, le 18 février), l'arrière-garde olympienne a fait preuve d'une passivité naïve après l'égalisation de James Fanchonne à la conclusion d'un beau mouvement manceau.

Une erreur qui pourrait coûter cher aux coéquipiers de Sabri Lamouchi en cette fin de saison : « Sur les six dernières rencontres, il nous reste deux matchs à domicile [Nancy, Strasbourg] et quatre à l'extérieur [Nantes, Monaco, Auxerre et Bordeaux]. Ça sera compliqué », avoue Fernandez.

Gaël Garguilo