Foot - L1: Le TFC peut dire merci à Douchez

©2006 20 minutes

— 

Trente-deux tirs à huit, 65 % de possession du ballon... L'Olympique Lyonnais a copieusement dominé le TFC samedi, lors de la 32e journée de L1. Mais le leader du Championnat a dû se contenter du nul (1-1) face au 15e. Car l'ogre du stade Gerland, qui accueillera le Milan AC mercredi en quart de finale aller de Ligue des champions, est tombé sur un gardien toulousain en état de grâce. Nicolas Douchez (26 ans et seulement huit matchs de L1 au compteur) a tout arrêté ou presque samedi. Le suppléant de Christophe Revault, actuellement blessé, ne s'est incliné que face à l'avant-centre lyonnais John Carew (49e). Non sans avoir réussi deux sauvetages sur l'action... « Quand on est souvent sollicité, c'est plus facile de briller », lâche modestement le héros de la soirée, en fin de contrat avec le TFC.

Plus globalement, les Violets ont opposé un grand courage à la furia lyonnaise. Ils ont également fait preuve de réalisme en convertissant en but un contre de 50 mètres mené par le duo Bryan Bergougnoux-Daniel Moreira, et conclu par ce dernier (44e). « Nous ne ferons pas la fine bouche même si on a un peu raté l'entame de la seconde période, assure Erick Mombaerts, l'entraîneur toulousain. J'étais satisfait de la première période, et pas seulement parce que nous menions, mais parce que nous avons bien manoeuvré défensivement. Après la pause, nous avons un peu trop subi, mais il faut reconnaître que Lyon a énormément poussé. » Prochain rendez-vous pour le TFC : la venue de Rennes, dimanche.

Nicolas Stival