A Miami, Roger Federer ne marche pas au ralenti

©2006 20 minutes

— 

Devant la désertion de la jeune génération (Richard Gasquet et Gaël Monfils ont perdu d'entrée), Sébastien Grosjean a fait le métier, samedi au tournoi ATP de Miami. Le Marseillais s'est défait de Feliciano Lopez (6-3, 7-6) pour gagner sa place en 8e de finale. De son côté, son copain Arnaud Clément s'est permis de prendre un set à Roger Federer (6-2, 6-7, 6-0), pour le premier match du Suisse avec le ralenti, un système permettant aux joueurs de contester, vidéo à l'appui, l'annonce d'un juge-arbitre. Opposé à ce système, le nº 1 mondial s'est irrité lorsque celui-ci a été victime d'un dysfonctionnement, le rendant inutilisable lors d'un jeu.

« Ce n'est pas acceptable de jouer avec les joueurs comme ça. Mentalement, c'est très dur. Il faut peut-être lui donner du temps... », a protesté Federer. Depuis le début du tournoi, 16 des 56 contestations vidéos se sont avérées justifiées.