Valenciennes: découverte du nouveau stade du Hainaut

FOOTBALL La nouvelle enceinte du VAFC sera inauguré le 26 juillet lors d'un match amical contre le Borussia Dortmund...

François Launay à Valenciennes

— 

Avec sa façade extérieure recouverte d'écailles en inox et ses vestiaires flambant neufs, le stade du Hainaut est quasiment  prêt pour son inauguration.
Avec sa façade extérieure recouverte d'écailles en inox et ses vestiaires flambant neufs, le stade du Hainaut est quasiment prêt pour son inauguration. — M.Libert / 20 Minutes

Le compte à rebours est lancé. À deux semaines de son inauguration, le stade du Hainaut est passé en mode finition. Couches de peintures à rajouter, câbles à fixer, sièges de vestiaire à installer, dans chaque entraille du stade, les ouvriers se dépêchent. Car le 26 juillet prochain, tout devra être prêt pour le match de gala entre le VAFC et le Borussia Dortmund, champion d'Allemagne en titre. «Il y a encore pas mal de choses à faire. On doit notamment installer les contrôles d'accès pour les spectateurs. Mais ça avance», lâche Régis Vercruysse, directeur des services généraux du VAFC chargé du dossier nouveau stade.

«Il aurait été dommage qu'on soit en retard»

Reste qu'à quinze jours du grand soir, l'ouvrage a déjà de la gueule. Après un chantier long de trois ans (dont onze mois d'interruption), l'enceinte, entièrement rouge, va faire entrer le VAFC dans une nouvelle ère. Fini le vieux stade Nungesser et ses tribunes d'un autre âge, place à l'ultra moderne. «C'est un vrai stade de foot. C'est sans doute ce qui se fait de mieux en France pour un stade de 25 000 places. Dans trois ans, il y aura une flopée de nouvelles enceintes avec l'Euro 2016. Il aurait été dommage qu'on soit en retard», justifie Vercruysse.

Un stade démonétisé

Au contraire, en attendant le grand stade de Lille qui verra le jour en juin 2012, Valenciennes a pris un peu d'avance. Exemple avec son système de mise hors gel, le troisième de France après ceux de Sochaux et Lyon, qui permettra à la pelouse nordiste d'être chauffée l'hiver à une température oscillant entre six et huit degrés). Autre avancée : la mise en place d'un système de démonétisation dans tout le stade. Que ce soit aux friteries (intégrées dans le stade) ou aux buvettes, tout se paiera avec une carte magnétique rechargeable en euros. «50 à 60% des ventes se font à la mi-temps. Pour fluidifier au maximum, on évite les rendus de monnaie et on diminue le temps d'attente», explique le dirigeant du VAFC. Un confort de plus pour des spectateurs qui risquent d'en prendre plein la vue. Avec 120 écrans plats répartis dans toute l'enceinte, et des tribunes très proches du terrain, il sera difficile de manquer une miette du spectacle dans ce nouveau chaudron rouge.

LE STADE EN CHIFFRES

8 000 Le nombre d'écailles en inox posées sur le stade.2006 L'année où le projet d'un nouveau stade a été voté par la communauté d'agglomération.75 millions d'euros, le coût total du projet financé par Valenciennes Métropole (55M€) et le conseil régional (20 M€)16 Le nombre de loges commercialisées dans le stade.8 La pelouse est enterrée à huit mètres de profondeur.