margot dubois, une fille complètement marteau

joseph delouvrié

— 

Mardi, Margot Dubois n'a pas pu aller voir les résultats du bac. Mais elle l'a bien eu. Un SMS de sa mère, ex-internationale Espoirs en sprint, lui a confirmé. Il faut dire que la Valenciennoise est occupée. Depuis une semaine, elle a rejoint l'équipe de France cadets pour préparer les championnats du monde d'athlétisme, qui ont débuté hier, au Stadium de Villeneuve d'Ascq. Etre là est déjà un exploit pour celle qui n'a débuté le lancer du marteau qu'il y a trois ans, au collège, lorsqu'on a détecté chez elle un potentiel de championne. « Je lui ai demandé de faire un essai après les cours. Mon intuition, au bout de cinq jets, était confirmée », se rappelle Bernard Deschamps, aujourd'hui entraîneur de l'équipe de France cadets. Depuis, Margot, du haut de ses 17 ans, a bien progressé. Vice-championne de France de la discipline, elle débarque même aux Mondiaux avec la meilleure performance nationale (53,99 m). Même s'il lui faudra sans doute projeter la boule métallique de quatre kilos encore plus loin pour faire partie des douze heureuses finalistes.

« Il faut qu'elle se lâche »
Mais cela n'inquiète pas son coach. « Lors de la dernière séance d'entraînement, elle a enchaîné des séries à plus de cinquante-cinq mètres. En compétition, il lui manque juste ce petit grain de folie. Il faut qu'elle se lâche », indique-t-il. En attendant, la jeune licenciée de l'US Valenciennes athlétisme profite. « On a le public derrière nous. Les jeunes crient « allez la France ». Ils nous demandent des photos et des autographes », sourit la jeune fille. Margot, amusée, se plie au jeu et profite des instants passés sous les couleurs de la France. « Beaucoup aimeraient être à notre place… », appuie-t-elle. Pour elle, les choses sérieuses ne commenceront que demain matin, avec les qualifications. « Et pour l'instant, ça va, je suis détendue, assure-t-elle. Le stress montera sans doute vendredi quand je vais me réveiller. »

Les autres athlètes nordistes

Sur les 51 athlètes français, trois sont licenciés dans la région. Hier matin, c'est Prescilia Duponcheel qui a ouvert le bal. La licenciée du LMA a été éliminée lors des séries du 1500 m, malgré un nouveau record personnel (4'26''26). Demain, ce sera au tour de Margot Dubois et dès samedi, c'est l'autre Valenciennois Stanis Nowak, meilleur performeur de l'année en javelot (69,54 m), qui entrera en piste.