Objectif, championnat d'europe 2014

Sandrine Dominique

— 

Les gymnastes marseillaises espèrent participer au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne fin juillet.
Les gymnastes marseillaises espèrent participer au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne fin juillet. — V. Beaume / 20 minutes

Le pôle France de gymnastique de Marseille a fait sa mue. Nouvelle direction, nouveaux entraîneurs, nouveau programme de scolarité pour la vingtaine de gymnastes, la structure a engagé une refonte de son fonctionnement. En haut de la pyramide, la directrice technique Dany Scotto a passé la main à Franck Legras, formé à Marseille et qui a longtemps œuvré avec les juniors. Pas de révolution donc mais « un changement dans la continuité », souligne Dany Scotto, qui reste membre du bureau directeur.
Au côté du nouveau directeur technique, l'encadrement s'est également rajeuni avec Elvire Teza, l'ancienne championne de France spécialiste de la poutre et la chorégraphe roumaine Adriana Pop. Elles travaillent notamment avec Véronique Legras, entraîneur de haut niveau qui avait accompagné l'équipe de France aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 et de François de Saint-Martin, lui aussi formé à Saint-Giniez, et qui entraînait l'équipe nationale suisse depuis sept ans.
« On a remis de la compétence dans l'encadrement et pour optimiser les performances des gymnastes, on a aussi modifié leur scolarité », poursuit Franck Legras. Plutôt que de se rendre deux fois par jour au collège comme c'était le cas auparavant, les jeunes filles vont désormais au collège le matin et bénéficient de la venue de leurs professeurs l'après-midi au gymnase. De quoi alléger leurs déplacements pour permettre une meilleure récupération et éventuellement de mieux se soigner en vue d'obtenir de meilleurs résultats.
Car l'objectif de cette restructuration est clair : se recentrer sur la performance. « Le point fort de Marseille c'est la culture du haut niveau. On ne peut pas se contenter d'ambitions nationales. On se doit de reconquérir des médailles européennes chez les juniors, lance Franck Legras. On se donne trois ans d'ici aux championnats d'Europe 2 014 pour que ces changements portent leurs fruits. » En attendant, les juniors du Pôle Marseille « se défoncent pour intégrer l'équipe de France qui participera au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne du 24 au 29 juillet en Turquie, poursuit Dany Scotto. Il n'y a que trois ou quatre places mais elles ont leurs chances. »