« avec francis gillot,on prendra du plaisir »

Recueilli parRémi Bostsarron

— 

Landry Nguemo retrouve le maillot de son enfance.
Landry Nguemo retrouve le maillot de son enfance. — Gilles Arroyo / 20minutes

Formé à Nancy, où il était arrivé en fin de contrat, le milieu international camerounais Landry Nguemo (25 ans) s'est engagé hier pour trois ans avec les Girondins.

Qu'est-ce que ça fait

de signer à Bordeaux ?
Ça fait plaisir, c'est une fierté. J'avais une autre proposition en Ligue 1, mais il fallait attendre et ça ne m'allait pas. J'avais hâte de reprendre. Ici, il y a le challenge sportif qu'il me fallait. On s'attend à voir Bordeaux au top chaque saison, mais ils n'étaient pas sur le podium ces deux dernières années. Donc il y a un challenge pour tout le monde, l'équipe et le nouveau staff.
Comment Francis Gillot vous a-t-il convaincu ?
Je l'ai eu au téléphone, et c'est un entraîneur que j'appréciais déjà, donc je me suis décidé rapidement. Avec lui, on prendra du plaisir, et le public aussi.

Vous devrez assurer la succession d'Alou Diarra. Est-ce que vous y pensez ?
Non, je n'y pense pas. Je me dis simplement que Bordeaux a perdu un milieu défensif et qu'ils en ont pris un nouveau. Maintenant, c'est à moi de répondre présent sur le terrain.

Avez-vous un rapport particulier à ce maillot ?
Oui, en fait, c'était mon premier maillot de foot, dans mon village du Cameroun. C'est un ami qui me l'avait donné, quand j'avais neuf ou dix ans. J'en étais fier, je l'ai gardé pendant longtemps. Aujourd'hui, je vais en avoir un vrai, alors je vais rechercher cet ami, et je vais le lui donner.

les caisses sont toujours vides

Malgré la vente d'Alou Diarra à Marseille, officialisée hier, et celle de Fernando (Al-Shabab Riyad), les Girondins n'ont toujours pas les moyens d'acheter des joueurs. « Cela ne suffit pas à combler notre déficit provisionnel », explique Jean-Louis Triaud, qui s'attend à de nouveaux départs parmi les 29 éléments du groupe professionnel.