L'arrivée de Rémy Riourelance la guerre des goals

— 

L'ancien Auxerrois était libre.
L'ancien Auxerrois était libre. — A. REAU/SIPA

A bientôt 24 ans (le 6 août), Rémy Riou, qui s'est engagé jeudi pour deux saisons avec le TFC, est encore un gardien en devenir. Pourtant, l'ancien Auxerrois fait presque figure d'ancêtre au côté de ses nouveaux concurrents Ali Ahamada, Marc Vidal et Anthony Loustallot, âgés de 19 à 20 ans. Avec 64 rencontres de L1 au compteur, le grand Riou (1,89 m, 81 kg) affiche également une expérience bien supérieure à celle du jeune trio (treize matchs au total). Alain Casanova est comblé. Malgré les espoirs qu'il place en Ahamada, l'entraîneur toulousain, inquiet quant à l'avenir sportif de Yohann Pelé (embolie), espérait un portier plus aguerri pour encadrer le titulaire de la fin de saison dernière.
« Le coach m'a dit que c'était le meilleur qui jouerait, souligne Riou. Je viens ici pour m'imposer et relancer ma carrière. » Formé à Lyon, où il n'a jamais évolué en L1, l'ancien international Espoirs s'est révélé à Lorient, lors de son prêt en 2006-07. Ses quatre saisons auxerroises ont été plus délicates et il a fini par être supplanté par Olivier Sorin, avant de se blesser sérieusement à l'épaule gauche. Après cinq mois de convalescence, Riou, libre de tout contrat, est affamé. Ahamada est prévenu. WN. S.