Junior Dalé, un voyageur repentant

— 

Il est des destinations qui vous vaccinent contre les envies d'ailleurs. C'est un peu ce que Maurice Junior Dalé (25 ans), le nouvel attaquant nantais, a expérimenté la saison passée en Roumanie (Unirea Urziceni) puis en Grèce (Panserraikos). « Footballistiquement, ça ne s'est pas très bien passé, avoue le Martégal, au discours humble et posé. Ça a été dur sur le moment d'être là-bas. Aujourd'hui, avec le recul, c'est une expérience. Je voulais revenir en France pour essayer de me remettre dans le circuit et goûter à nouveau au professionnalisme, ce que je n'ai pas connu en Grèce. » Le choix de Nantes s'est alors imposé, notamment parce que Landry Chauvin avait déjà tenté de le faire venir à Sedan l'an dernier. Et ce même si Dalé a traversé une saison noire après ses dix buts et sa montée avec Arles. « Je ne veux pas me trouver d'excuses. Marquer 2 buts en 27 matchs, je ne peux pas attribuer ça qu'au contexte. J'ai ma part de responsabilité Je veux être plus régulier. » Un discours qui n'est pas que de façade, à en croire son ancien coach, Michel Estevan. « Junior est un bosseur. Il s'occupe de lui, il travaille, mais ce n'est pas un égoïste. C'est quelqu'un de généreux dans le jeu, ce qui fait qu'il manque parfois de lucidité. Mais c'est un joueur d'espace capable aussi de jouer en pivot. Et il a vraiment un bon jeu de tête. » Djordjevic, toujours en instance de départ, a peut-être trouvé son successeur. J. R.

première victoire

Ce n'était qu'une anecdotique opposition amicale, mais les Canaris débutent bien. Samedi matin, face à une bonne équipe du Poiré sur Vie, les Nantais se sont difficilement imposés (1-0) grâce à un coup franc direct de Bruno Cheyrou. L'entraîneur nantais Landry Chauvin en a profité pour faire une vraie revue d'effectif, 22 joueurs ont participé à la rencontre.