« Je ne recherche pas la revanche »

Recueilli par David Phelippeau

— 

« J'ai plus de quinze ans de carrière, je n'ai pas à prouver quoi que  ce soit ! », estime Bruno Cheyrou.
« J'ai plus de quinze ans de carrière, je n'ai pas à prouver quoi que ce soit ! », estime Bruno Cheyrou. — F. Elsner / 20minutes

En difficulté la saison dernière, l'ex Rennais, à qui il reste un an de contrat au FCN, affirme qu'il n'a pas du tout un esprit de revanche pour l'exercice à venir. Il a répondu très posément à toutes les questions, hier matin, avec parfois beaucoup de prudence et de diplomatie…

Comment attaquez-vous personnellement

cette nouvelle saison ?
On ne peut pas oublier ce qu'il s'est passé l'année dernière. Il me reste de la déception et une deuxième partie de saison un peu tristounette. Après, une nouvelle saison débute avec beaucoup d'espoirs.
Etes-vous revanchard ?
Franchement, je ne me sens pas dans un esprit belliqueux. L'année dernière, cela n'a pas fonctionné. J'aurais dû être meilleur certainement. Mais la volonté était là. Cette saison, je ne recherche ni la revanche, ni la gloire. J'ai plus de quinze ans de carrière, je n'ai pas à prouver quoi que ce soit. J'ai juste à essayer de remplir les objectifs.
Que pensez-vous de la méthode

de Landry Chauvin par rapport

à celle de Baptiste Gentili ?
Je ne veux pas cracher sur ce qui se faisait auparavant. C'est juste différent. Ce n'est pas pour ça que Landry Chauvin est un meilleur coach. Il a ses idées. Il sait où il veut aller. Avec ses adjoints, on sent qu'ils sont sur la même longueur d'ondes.
Est-il possible que vous reculiez

en défense centrale ?
Le coach vous en dira davantage… Mais cela fait partie des choses envisageables et ça entre dans ma réflexion personnelle. J'ai déjà joué plus bas il y a une douzaine d'années et trois ou quatre matchs à Rennes sous Lacombe. En tout cas, si je suis plus utile à l'équipe derrière, il n'y aura pas de problèmes…
Avez-vous pensé quitter le club ?
J'ai eu une saison compliquée mais c'est un super club. À moins d'une offre qui ne pouvait pas se refuser, à aucun moment, je n'ai pensé partir. Le FC Nantes me correspond. Il y a beaucoup de choses qui font que le club a été traîné dans la boue. Mais, pour moi, le FCN est un bon club et il est plus fort que les hommes…