Ambitions renforcées pour le Lille Métropole Rugby

— 

« L'an prochain, nous allons viser la montée en Pro D2. » Pour le président du club lillois, Jean-Claude Branquart, l'objectif est clair. Le LMR veut franchir un cap et s'en donne les moyens. Depuis l'arrivée de l'entraîneur Pierre Chadebech, il y a deux saisons, la feuille de route a été respectée avec une qualification cette année pour les play-offs.

Huit nouvelles recrues
Le club avait pourtant frôlé la relégation en Fédérale 2 l'an dernier, à l'intersaison, à cause d'un budget déficitaire. Le tribunal administratif de Lille avait sauvé sur le fil la place du LMR en Fédérale 1 en annulant la décision de la fédération. « Cette année, il n'y a aucun problème de budget », rassure le président du LMR. L'équipe a pu ainsi étoffer son effectif et renforcer ses lignes. Parmi les huit nouvelles recrues, on note deux Sud-africains, dont le fils de l'international Dannie Gerber. Mais le club travaille dans la continuité avec le départ de seulement trois joueurs, dont l'international espagnol Juan Cano. « Pour parvenir à nos fins, il faudra montrer davantage de maîtrise que lors de l'élimination contre Bobigny. Sur les matchs à enjeu, on a eu tendance à s'affoler pour rien », note l'entraîneur Pierre Chadebech. En mai dernier, Lille avait raté la qualification pour les quarts de finale dans les trois dernières minutes. Un manque d'expérience que le club espère combler la saison prochaine.GILLES DURAND

UNIVERSITé

Le LMR va s'appuyer sur le pôle universitaire lillois pour recruter. Le club lance le projet Lille université européenne du rugby qui permet à des athlètes venus du monde entier de concilier une carrière sportive au plus haut niveau, à travers la pratique du rugby, et la poursuite d'une formation universitaire.