Les raisons qui ont poussé Didier Deschamps à rester à l'OM

FOOTBALL L'entraîneur olympien s'est confié à «L'Equipe Magazine» avant la reprise...

R.S.

— 

L'entraîneur de l'OM, Didier Deschamps, le 21 mai 2011, à Marseille.
L'entraîneur de l'OM, Didier Deschamps, le 21 mai 2011, à Marseille. — C.PARIS/AP/SIPA

Il aurait pu s’asseoir sur le banc de l’AS Roma à la rentrée, mais Didier Deschamps a préféré prolonger son bail à la tête de l’OM. Dans un entretien à L’Equipe Magazine, samedi, le coach marseillais livre les raisons qui l’ont incité à défaire sa valise début juin, alors qu’il s’apprêtait à s’en aller. DD évoque tout d’abord une question d’étiquette. En restant à Marseille, il prouve qu’il n’est pas un coach «ingérable», prêt à quitter le navire aux premiers remous.

Deschamps avait l’impression de traîner cette réputation depuis son départ précipité de la Juve. «En restant à Marseille, je démontre que les étiquettes sont parfois usurpées. Je sais travailler au sein d’un organigramme, avec des gens au-dessus de moi, un budget à respecter.»

Le fruit du changement

Le coach de l’OM semble d’ailleurs avoir fait allégeance à son nouveau patron Vincent Labrune. S’il est resté à Marseille, c’est aussi parce qu’il lui fait totalement confiance et affirme être ravi de la nouvelle organisation au sein du club. Les pleins pouvoirs lui ont été confiés dans le secteur sportif et les rôles de chacun ont été clarifiés, ce qu’il apprécie particulièrement.

«Vincent Labrune m’a apporté les réponses aux questions que je me posais… Je sens déjà du changement. La vérité de ce mercato d’été n’est en aucun cas celle de l’an dernier.» Cette année, les négociations avanceraient beaucoup plus vite, notamment sur le dossier Alou Diarra. Deschamps est aussi très emballé à l'idée de fêter les 20 ans du titre de l'OM en Coupe d'Europe et de découvrir le nouveau Vélodrome couvert. Une façon pour la Desch' de dire qu'il est encore là pour quelque temps.