« Reconstruire un groupe de qualité »

Recueilli par Julien Ropert

— 

Landry Chauvin, des débuts tout sourire.
Landry Chauvin, des débuts tout sourire. — F. Elsner / 20 minutes

Il est arrivé détendu, enthousiaste, mais déjà concentré. Landry Chauvin, septième entraîneur de l'ère Kita, débarque au FC Nantes avec ses convictions et des allures de bâtisseur.

Pourquoi avoir choisi de relever

le difficile challenge nantais ?
C'est un challenge excitant. Le challenge sportif, les gens avec qui on travaillera au quotidien… C'était important pour moi de travailler avec quelqu'un qui connaît la maison. On ne peut pas arriver avec toute une équipe extérieure au club.

Quels seront vos objectifs ?
Aujourd'hui, on sait que la place de Nantes n'est pas en Ligue 2. Maintenant, momentanément, Nantes est un club de L2. L'objectif est de reconstruire un groupe de qualité, compétitif, équilibré et ambitieux. Et puis de reconquérir la Beaujoire.
Après Sedan, Nantes constitue

une nouvelle étape dans votre carrière…
C'est un club d'une autre dimension. Mais il ne suffit pas d'avoir le cadre, le nom, il faut surtout avoir une mentalité de travail, une adhésion de tous à un projet pour que ça puisse prendre. Les maîtres mots seront humilité et travail, mais ce n'est pas pour autant qu'on n'est pas ambitieux.

Que pouvez-vous nous dire

sur l'équipe que vous allez construire ?
Le meilleur recrutement, c'est de garder nos très bons éléments. On sait quelle idée de jeu on vise, quels postes sont ciblés, essentiellement deux milieux excentrés. Mais ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus.

VENTE DU CLUB

Franck Kita a profité de la présentation de Landry Chauvin pour faire le point sur le dossier de la vente du club, niant qu'une offre de 10 millions d'euros aurait été refusée : « Je suis très à l'aise pour vous dire qu'il n'y a rien de fait, ni protocole ni rien du tout. On est là. »