Pauline Parmentier en demie

— 

Sa mère lui claque la bise et la félicite d'un « c'est bien ma puce » à la sortie du court. Pauline Parmentier (88e) l'a bien mérité. La tête de série n° 4 vient de se qualifier pour les demi-finales de l'Open GDF-Suez de Marseille. La dernière Française en lice du tournoi est venue à bout, hier, de Carla Suarez-Navarro 6-4, 6-2.
Une sacrée performance pour la Parisienne, l'Espagnole (123e) s'étant illustrée en 2008 et 2009 en grand chelem pour avoir atteint respectivement les quarts de finale de Roland-Garros et de Melbourne. Une perf d'autant plus belle que le vent incessant n'a pas facilité le service des joueuses, notamment dans le premier set (6 breaks en 10 jeux). Pour Pauline, il a donc fallu la jouer au mental. « Je me suis battue même quand j'ai été breakée. J'ai tenu dans la tête. » Il faudra en faire de même en demie, face à la tête de série n° 1, Anastasia Pivovarova. Aura-t-elle la pression ? « non, je suis juste contente de gagner à nouveau des matchs depuis quelque temps. Sur une demie tout peut arriver, je vais jouer mon jeu et on verra…»S. D.