« Le sportif doit gérer la pression médiatique »

©2006 20 minutes

— 

Pendant deux semaines, le bobeur nantais Christophe Fouquet nous fait vivre les Jeux de Turin.

« En faisant partie d'une équipe nationale, il existe une certaine fierté à représenter son pays dans une compétition internationale.

Encore plus aux JO.

D'ailleurs, les Français sont bien connus pour leur chauvinisme lors des événements sportifs.

L'athlète doit également gérer la pression.

On a pu le constater dans le passé : à Roland-Garros avec les attentes de toute la France autour de Marie Pierce, lors de sa finale perdue en 2005, ou Christine Arron déstabilisée en finale du 100 m par la pression médiatique, en 2004 aux Jeux d'Athènes.

Raphaël Poirée, grosse chance de médaille française au biathlon, a sans doute ressenti aussi cette pression extra-sportive en début de semaine [il a fini 9e].

Carole Montillet [qui a chuté à l'entraînement lundi], dans un souci de vouloir trop bien faire et d'imiter Antoine Dénériaz, médaillé d'or en descente dimanche, a également payé ce trop plein de stress.

A l'inverse, les outsiders réussissent souvent à tirer leur épingle du jeu.

De quoi donner des idées à certains ces jours prochains.

..

» Pour encourager Christophe Fouquet, engagé ce week-end en bob à deux, n'hésitez pas à lui écrire à : fouxbob1@yahoo.

fr .