Serge Le Dizet : « Nous manquons de maturité »

©2006 20 minutes

— 

Les Canaris (12es) ont fait match nul (1-1), mardi soir, contre Troyes (16e), lors d'un match reporté de la 24e journée de L1. Quel est votre sentiment ?

La colère. C'est légitime. Tu fais des efforts. Tu t'arraches pour inscrire un but et puis derrière tu en prends un alors que tu es en supériorité numérique. C'est très frustrant.

Comment expliquez-vous que votre équipe se soit fait surprendre de cette manière en fin de match ?

C'est tout simplement le manque de maturité. Le scénario nous le montre. Cette période d'apprentissage nous a fait perdre deux points. Toutefois, il ne faut pas tout remettre en cause. Ces dix dernières minutes ne doivent pas occulter tout ce qu'on a pu faire de bien depuis le début de l'année.

Un petit mot sur l'arbitrage...

Je dirais juste qu'il ne nous a pas été défavorable dans un premier temps, notamment sur l'expulsion du gardien troyen Ronan Le Crom. Pour le reste, pas de commentaires !

Que pensez-vous des sourires de certains joueurs à l'issue de la partie ?


(Silence crispé).

Avec ce résultat, vous n'avez pas préparé de la meilleure des façons le déplacement chez le leader Lyon, vendredi soir (20 h 45), à l'occasion de la 27e journée de L1 ?

C'est sûr. Il y a la déception et surtout le manque de fraîcheur physique de mes joueurs. Ce match reste un challenge intéressant. Lyon va nous attendre de pied ferme. On est prévenus.

Avec la suspension de Mickaël Landreau, c'est une nouvelle fois Tony Heurtebis qui gardera les cages nantaises [à l'aller, le 25 septembre dernier, l'ancien Troyen avait également suppléé Landreau pour la réception de Lyon (0-1)] ?

Oui. Il était écrit que Tony jouerait les deux matchs contre l'Olympique Lyonnais cette saison.

Recueilli par David Phelippeau