Inter Milan-Juventus Turin, la hache de guerre est déterrée

©2006 20 minutes

— 

Quasiment championne d'Italie après sa victoire face à l'Inter Milan (1-2) le week-end dernier, la Juventus n'a toujours pas levé les suspicions qui entourent ses victoires depuis de nombreuses années, dans le Calcio.

« Aidé par les arbitres » selon l'entraîneur lombard Roberto Mancini, le club turinois a été accusé d'avoir influencé les hommes en noir, dimanche dernier.

« Que faisait Moggi [directeur général de la Juventus] dans le vestiaire de l'arbitre ? Il se comporte comme si il était le grand maître du football », avait lancé Luis Figo.

« Ces accusations sont graves, absolument dénuées de tout fondement et fausses », a répondu Luciano Moggi, qui s'est empressé de porter plainte contre le joueur portugais.

« La plainte de la Juventus contre Figo est un acte d'arrogance inapproprié », a aussitôt déclaré le club milanais au coeur d'une polémique qui fait le bonheur de la presse italienne.

.