Dirk Nowitzki, le meilleur des losers

BASKET Dans l’affrontement entre Dallas et Miami en finale de NBA, l’ailier des Dallas Mavericks est incontournable...

Julie Lévy-Marchal

— 

Dirk Nowitzki, l'ailier des Dallas Maverick, lors du match 2 contre le Miami Heat en finale NBA, le 2 juin 2011.
Dirk Nowitzki, l'ailier des Dallas Maverick, lors du match 2 contre le Miami Heat en finale NBA, le 2 juin 2011. — David J. Phillip/AP/SIPA

On a beau faire 2,13 m, on n’aime pas pour autant les sobriquets caustiques. Comme se faire appeler NoRINGzki (celui qui n’est jamais couronné) au lieu de Nowitzki par exemple… Au lendemain de la défaite de son club en match 3 de la finale NBA, Dirk Nowitzki, l’ailier et homme fort des Dallas Mavericks (32 ans, 2,13 m et 111 kg) était déçu. «J'avais dit que c'était un match important et je ne change pas d'avis, résume-t-il. C'est une défaite qui fait mal. Il y avait de l'émotion, on a dépensé beaucoup d'énergie pour revenir dans le match plusieurs fois et échouer si près, c'est dur. Maintenant, c'est sûr que mardi (match 4), la victoire est impérative, on ne peut pas se retrouver menés 3-1.» L'Allemand n’a pourtant pas démérité. Il a inscrit les douze derniers points de son équipe, avant de manquer le shoot décisif dans les dernières secondes. C’est tout le paradoxe de Dirk Nowitzki. Le joueur est excellent, mais ne gagne pas.

 Un joueur décisif

 Considéré  comme décisif dans la plupart des matchs, la star allemande a été omniprésente sur le match de dimanche avec 34 unités au compteur (11/21), pris 11 rebonds et réalisé 3 contres. C’est encore lui qui égalisait 84-84 à la fin du match, avant de donner un dernier avantage à Dallas. Il a aussi écrasé de son talent la fin du match 2 de la finale, inscrivant les neuf derniers points de Dallas, vainqueur à Miami (95-93). Le coach du Heat, Erik Spoelstra, lâchait une heure avant la rencontre: «Je ne trahis pas de secret si je vous dis que la défense sur Nowitzki est l'une des clés pour nous.» Bref, Nowitzki est  l’homme à abattre.  

 Des stats irrésistibles

 Les stats ne s’y trompent pas. Dimanche, dans une dernière ruade sublime, le meilleur Européen de NBA a rentré les neuf derniers points texans en moins de trois minutes! Deux fois titré avec l’Allemagne où il jouait avant de se faire repérer par les Milwaukee Bucks, Dirk Nowitzki  est aujourd’hui le meilleur marqueur de l'histoire des Dallas Mavericks, avec plus de 20 000 points. Il est le 34e joueur de l'histoire de la NBA à dépasser ce total et actuellement le 24e de ce classement, le 6e en activité et le 4e né hors des États-Unis. Dirk a aussi été MVP en 2007, et nommé dans la All-NBA Third team, le premier Maverick à obtenir cette distinction. Cette année, il bat aussi le record du nombre de lancers francs marqués sans en manquer (24/24).

 Meilleur joueur européen à fouler les parquets de NBA

 Bref, l’Allemand des Mavericks fait aujourd’hui partie des meubles dans son équipe et est devenu indiscutablement au fil des années le meilleur joueur européen à avoir foulé les parquets de NBA, établissant une marque à 22,9 points et 8,5 rebonds de moyenne en 12 saisons. «C’est l’un des cinq premiers joueurs de la Ligue. Il a construit cette franchise, l’a remontée du fond au sommet», raconte Steve Nash.

Nowitzki ne lâche ni le ballon, ni l’affaire, et continue à vouloir prendre sa revanche sur la finale ratée en 2006 contre le Miami Heat justement. «Je continue de poursuivre mon rêve, gagner un titre NBA, avoue-t-il. Ça signifierait beaucoup pour moi. J’ai mis mon cœur ici depuis douze ans.» Et ce titre permettrait aussi de vaincre la malédiction du NoRINGzki.