Biathlon : Raphaël Poirée, c'est grave docteur ?

©2006 20 minutes

— 

De son côté, Poirée a mis son échec sur le compte de l'altitude: "Je ne suis pas dans les bons. Je subis l'altitude. J'ai du mal à respirer. Pour l'instant, je ne suis pas prêt pour faire un podium."
De son côté, Poirée a mis son échec sur le compte de l'altitude: "Je ne suis pas dans les bons. Je subis l'altitude. J'ai du mal à respirer. Pour l'instant, je ne suis pas prêt pour faire un podium." — John D McHugh AFP

A la peine lors des deux premières épreuves, Raphaël Poirée a reconnu hier souffrir du dos.

Ce qui le handicape sérieusement depuis le début de ces Jeux de Turin.

« Au Nouvel An, j'ai skié en montagne en Norvège. Je suis tombé dans un ravin sur des pierres. J'avais le dos vraiment contusionné et je me suis un peu déplacé le bassin », a expliqué le biathlète français.

La douleur semblait s'être calmée mais dimanche, à l'entraînement, Poirée n'a même pas pu skier et s'est consacré uniquement au tir.

« Je ne suis pas à 100 %, c'est clair. Mais en course je ne ressens rien. Je n'y pense même plus », a précisé le Drômois, qui n'a pas remis en cause sa participation à la poursuite, samedi prochain.