Mondial de foot féminin: les Lyonnaises en force

A Lyon, Stéphane Marteau

— 

Le milieu de terrain Louisa Necib pendant l'Euro féminin 2009.
Le milieu de terrain Louisa Necib pendant l'Euro féminin 2009. — D.Ebenbichler/Reuters

Le succès historique de l’OL en finale de la Ligue des champions se répercutera-t-il sur l’équipe de France? Dans la perspective du Mondial qui se déroulera en Allemagne du 26 juin au 17 juillet, Bruno Bini n’a pas hésité à constituer un groupe à forte ossature lyonnaise. Le sélectionneur national  a dévoilé lundi une liste de 21 joueuses au sein de laquelle figurent pas moins de dix championnes d’Europe. Il s’agit des défenseurs Sonia Bompastor, Corine Franco, Laura Georges, Wendie Renard et Sabrina Viguier, des milieux de terrain Camille Abily et Louisa Necib et des attaquantes Sandrine Brétigny, Eugénie Le Sommer et Elodie Thomis.

 Des absences incomprises

 En revanche, la gardienne Sarah Bouhaddi et le milieu de terrain Amandine Henry n’ont pas été retenues. Elles pourraient néanmoins être appelées en cas de forfaits de dernières minutes. «Je suis très déçu pour les filles et je trouve dommage qu’on puisse se priver de tels éléments, nous a confié Patrice Lair, l’entraîneur lyonnais. Je ne discute pas les choix du sélectionneur car les miens peuvent aussi être discutés, mais Sarah et Amandine sont, selon moi, incontournables en équipe de France. Leur prestation contre Potsdam en finale de la Ligue des champions en atteste.»

Et des sélections contestables

 Patrice Lair s’est montré également surpris par la convocation de Corine Franco qui a repris l’entraînement il y a quelques semaines après avoir été victime en octobre dernier d’une grave blessure au genou droit (ruptures du ligament croisé antérieur, du ménisque interne et du ménisque externe). «Ça me semble un peu prématuré après une si longue absence. Je ne l’ai pas fait jouer car elle n’a pas le niveau international en ce moment», souligne-t-il.

Pour le technicien breton, la présence de Sandrine Brétigny est moins surprenante. «Elle peut entrer en cours de match et débloquer des situations car elle est très adroite dans les 18 mètres.» Un rôle de joker que l’intéressée a parfaitement rempli cette saison puisqu’elle a terminé deuxième meilleure buteuse du championnat avec 19 réalisations.