Football - L1: Les Girondins misent sur le réconfort

©2006 20 minutes

— 

« Il fallait bien trouver un coupable.» Pointé du doigt l'an passé à la même époque, Eric Bédouet, l'adjoint de Ricardo chargé de la préparation physique, savoure les derniers résultats bordelais.

Même si des joueurs ont quelques petits bobos actuellement (entorse pour Ulrich Ramé, Marc Planus est touché au dos, Franck Jurietti ressent des douleurs aux adducteurs), c'est en parti grâce à lui que les Girondins ont fait un parcours sans casse depuis la reprise.

« Je ne suis pas revanchard, explique-t-il. Cette saison, l'effectif est plus étoffé. Le roulement de joueurs est intéressant.» Récemment, Ricardo a même rendu hommage à son adjoint.

Là où les Lyonnais comptent une infirmerie bien remplie (Caçapa, Réveillère, Abidal...), Bordeaux axe son travail « sur la régénérescence des joueurs ».

But de cette opération : redonner du jus aux joueurs.

« Après ce mois de compétition, on va arrêter de travailler la puissance pour s'attacher plutôt à l'endurance, la vivacité gestuelle et la vitesse », ajoute Eric Bédouet, qui se méfie du mois de février où Bordeaux rencontrera Ajaccio et Metz.

« On doit continuer à être exigeant envers nous-mêmes sinon on se mettra en danger », prévient-il.

Stéphane Deschamps

Hier, l'attaquant Rio Mavuba n'a pas participé à l'entraînement alors que le milieu Julien Faubert a écourté la séance. Les deux Bordelais souffrent d'un début de gastro-entérite.