Les papys font de la résistance

©2006 20 minutes

— 

Dans la foulée de l'Angleterre, qui avait rappelé la veille l'expérimenté demi de mêlée Matt Dawson, Bernard Laporte et Jo Maso ont fait confiance à de nombreux grognards pour défier les champions du monde, dimanche à Saint-Denis. Seulement trois des quinze titulaires désignés hier après-midi ont en effet moins de 25 ans (les Toulousains Michalak, Fritz et Nyanga). A dix-huit mois de la Coupe du monde, les sélectionneurs ont clairement annoncé la couleur : la victoire au Tournoi passe avant tout.

Parmi les sept trentenaires (Sylvain Marconnet, qui remplace Olivier Milloud, aura 30 ans le mois prochain) qui fouleront d'entrée la pelouse du Stade de France figureront trois joueurs évoluant dans le championnat anglais : l'arrière Thomas Castaignède (Saracens), le troisième ligne Olivier Magne (London Irish) et le talonneur Raphaël Ibanez (Wasps). « Pour moi, jouer l'Angleterre a bien entendu une saveur particulière et j'espère briller face à des joueurs que je connais bien », confesse Castaignède. Star de Gloucester avant de rallier le Biarritz Olympique, Dimitri Yachvili a été quant à lui préféré à Jean-Baptiste Elissalde au poste de demi de mêlée. Auteur de 19 points lors du succès 24-21 contre le XV de la Rose en 2004, le buteur basque avait inscrit tous les points français l'an passé à Twickenham (17-18). « A Gloucester, j'avais découvert un autre niveau de la passion pour le rugby. S'ils sont parfois arrogants, les Anglais travaillent comme des dingues, souligne Dimitri Yachvili. Mais je ne crois pas qu'ils me considèrent comme un bourreau. » Sébastien Bordas