Ligue 1: Francis Llacer avoue avoir «trainé les chaussures» contre Bordeaux en 1999

FOOT Pour empêcher l'OM d’être champion de France...

B.V.

— 

Francis Llacer, ici face au Besiktas en 1997
Francis Llacer, ici face au Besiktas en 1997 — Reuters

Onze ans plus tard, il y a prescription. Sauf peut-être pour les supporters marseillais, qui n’ont toujours pas digéré d’avoir perdu le titre 1999 grâce à la victoire «suspecte» de Bordeaux au Parc des Princes face à Paris à la dernière journée, le 29 mai. Ce soir-là, le PSG n’avait rien à jouer et avait été plutôt absent en fin de match, permettant aux Girondins de Feindouno d’être champion de France. «On n’était pas à 100% motivé pour faire un résultat contre Bordeaux, a confessé mardi Francis Llacer, ancien latéral du PSG, au micro de RMC. Je n’étais pas le seul. Après, peut-être que cela a dû se voir chez moi plus que chez les autres… Etant vraiment frappé de l’empreinte du club et étant né à Paris, je voyais d’un meilleur œil le fait que le titre de champion aille aux Girondins de Bordeaux.»

S’il est de notoriété publique que les Parisiens n’avaient pas tout donné lors de ce match, c’est la première fois qu’un joueur l’exprime clairement. «Il m’est arrivé pendant ce match d’avoir quelques absences, poursuit celui qui tenait plus du boucher que de l’artiste. Je n’ai pas été des plus énergiques. Je n’ai pas donné tout ce que j’aurais pu. J’ai un peu traîné les chaussures, on va dire. Notre préparation n’était pas des plus pointues.» Pas sur que ça suffise à contenter Rolland Courbis, alors entraîneur de l’OM, et qui crie au scandale depuis déjà 11 ans.

  PSG-Bordeaux en 1999: