Foot - L1: Un déplacement corsé pour l'OL

©2006 20 minutes

— 

Une semaine après l'affront subi face à Rennes (1-4), l'OL se rendra demain à Ajaccio, lors de la 29e journée de L1. Avec la volonté de reprendre sa marche en avant. Si elle dispose encore de quelques jokers, la formation de Gérard Houllier – qui a récupéré hier l'intégralité de ses internationaux éparpillés cette semaine aux quatre coins de l'Europe –, serait en effet bien inspirée de renouer avec le succès. Une nouvelle contre-performance pourrait insinuer le doute dans les esprits lyonnais, quatre jours avant le 8e de finale retour de Ligue des champions face au PSV Eindhoven (1-0 à l'aller). Elle pourrait également permettre à Bordeaux de combler un peu plus son retard.

Les Girondins auront tout loisir de suivre la prestation des Lyonnais puisque leur match à Sochaux est programmé dans l'après-midi. Le staff olympien n'envisage d'ailleurs pas de communiquer le résultat aux joueurs. « Nous devons rester concentrés sur ce que nous avons à faire en espérant ne pas avoir besoin de nous occuper des résultats des autres », affirme Rémi Garde. L'adjoint de Gérard Houllier prend en revanche très au sérieux la menace que constitue le club corse, même si celui-ci occupe une peu envieuse 19e place au classement et reste sur un revers à domicile face à Bordeaux (0-2). « Cette équipe nous pose souvent des problèmes car elle est bien organisée. C'était déjà le cas lorsqu'elle était dirigée par Rolland Courbis », souligne-t-il. De fait, tant au match aller (3-2) qu'il y a un mois en Coupe de France (1-2 a. p.), l'OL a éprouvé énormément de difficultés à l'emporter. Aux partenaires de Sylvain Wiltord, qui seront privés de Sidney Govou, de démontrer qu'ils sont toujours plus à l'aise à l'extérieur qu'à Gerland. Ils auront d'ailleurs l'occasion de boucler une année complète sans défaite en déplacement, toutes compétitions confondues, leur dernier revers ayant été enregistré à Caen (1-0), il y a un an jour pour jour.

Stéphane Marteau