OL: Jean-Michel Aulas ne veut pas lâcher maintenant Claude Puel

FOOTBALL Malgré le naufrage subi à Auxerre (4-0), le président lyonnais a renouvelé sa confiance à son entraîneur...

Stéphane Marteau

— 

Jean-Michel Aulas, en octobre 2010, à gerland.
Jean-Michel Aulas, en octobre 2010, à gerland. — R.PRATTA/REUTERS

Il ne pouvait pas échapper à la question. Surtout au soir du plus lourd revers subi par l'OL sous la direction de Claude Puel. Jean-Michel Aulas va-t-il se séparer de son entraîneur qui, ironie de l'histoire, a été le dernier à infliger à Lyon un 4 à 0, il y a cinq ans quasiment jour pour jour, à l'époque où il dirigeait le Losc? La réponse du président lyonnais a été sans équivoque. «Il ne serait pas raisonnable de changer d'entraîneur à trois journées de la fin et de céder à une pression médiatique qui est insupportable. Ce n'est pas le style de la maison», a-t-il confié, mercredi soir, sur Canal +.

Puel «optimiste»

Face à l'ampleur de la défaite concédée à l'Abbé Deschamps, certains n'ont pu s'empêcher de penser que le décrié technicien lyonnais avait été lâché par ses joueurs. L'intéressé a réfuté cette hypothèse en conférence de presse et a de nouveau pointé du doigt le côté schizophrénique de son groupe. «On l'a dit, on a une équipe qui peut avoir deux visages. C'est très embêtant par moment, comme ce soir, mais c'est également ce qui nous permet de rester optimistes parce qu'on est capable de revenir très vite à un très bon niveau. C'est ce qu'on va faire », a annoncé Claude Puel dont la formation alterne depuis un mois victoire et défaite.

Il veut donc croire à un nouveau rebond, lundi, à Brest, afin de garder à distance le Paris SG, revenu à un point de la troisième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. «On a notre destin entre les mains», a-t-il rappelé au micro d'OLTV.