Un somnifère sans ordonnance au Stadium

— 

Deux tirs non cadrés de Sissoko et Braaten pour Toulouse. Un coup franc à côté de Dossevi et une frappe au-dessus de Danic pour Valenciennes. Point barre. La rencontre entre deux équipes en lutte pour le maintien a accouché hier soir au Stadium de 90 minutes d'une rare indigence (0-0).
« Je serais de mauvaise foi si je disais que c'était un grand match, avoue Alain Casanova. On avait envie de prendre trois points, mais sur l'ensemble de la rencontre, on ne mérite pas beaucoup mieux. » Son homologue Philippe Montanier s'est même « excusé » pour le piètre spectacle. « La chaleur a gêné les deux équipes, et personne ne voulait perdre », analyse l'entraîneur nordiste. A trois journées de la fin de la saison, le TFC, une nouvelle fois privé hier de son capitaine Cetto, garde cinq longueurs d'avance sur la zone de relégation (quatre pour Valenciennes). Le maintien est en très bonne voie avant de rendre visite dimanche à Arles-Avignon, bon dernier. Un match qui promet…N. S.