Les centres toulousains restent à la maison

— 

Il ne fallait pas jouer trois-quarts centre au Stade Toulousain pour être du voyage néo-zélandais. L'absence de Florian Fritz (27 ans, 18 sélections), mal-aimé des sélectionneurs, était attendue. Celle de Yannick Jauzion (32, 73) était annoncée depuis plusieurs jours. Mais l'éviction de Clément Poitrenaud (28, 44), seulement placé sur la liste des réservistes, a surpris tous les observateurs. « Nous n'avons peut-être pas suffisamment été bons avec Toulouse, commente Poitrenaud, amer. On aurait peut-être dû battre le Leinster de 40 points [défaite 32-23 ,en demi-finale de Heineken Cup] ou réussir le doublé. »
« Yannick est un monument du rugby français, commente Yannick Bru. On peut penser que sur une compétition de ce niveau, le grand joueur qu'il a été et qu'il est encore, je pense, aurait pu se révéler important. Je suis également déçu pour Clément, qui a réalisé d'excellentes performances et qui est un équipier parfait. » Les évincés se consoleront au sein de leur club, en quête d'un 18e Bouclier de Brennus. « Ils peuvent compter sur l'appui du vestiaire », assure Cédric Heymans. WN. S.