Top 14 : La Canebière pour le Stade Toulousain et le Racing

© 2011 AFP

— 

Le Stade Toulousain et le Racing-Métro, qualifiés pour les demi-finales du Top 14 à Marseille, se sont ouvert un boulevard vers le Bouclier de Brennus, en attendant de connaître leurs adversaires, Clermont ou Biarritz pour les Toulousains, Castres ou Montpellier pour les Franciliens.

. Demi-finales. Le Stade Toulousain (1er), déjà qualifié avant la 26e et dernière journée, a fait le métier jusqu'au bout. Sa victoire (15-6) contre Clermont lui assure la première place et lui vaut un jour de récupération supplémentaire entre sa demi-finale, le 27 mai au stade Vélodrome, et une éventuelle finale le 4 juin au Stade de France.

Eliminés en Coupe d'Europe dont ils détenaient le trophée, demi-finalistes du Top 14 l'an passé, les Toulousains visent un dix-huitième titre de champion de France après avoir soigné leur copie tout au long de la saison régulière. Leur dernier sacre remonte à 2008.

Le Racing-Métro (2e) disputera le 28 mai dans la cité phocéenne sa première demi-finale depuis 1991. Le club des Hauts-de-Seine, ressuscité en 2006 par l'entrepreneur Jacky Lorenzetti, cinq fois champion de France mais sacré une seule fois au cours des cinquante dernières années (1990), poursuit son implacable ascension après avoir atteint les barrages l'an passé dès sa première saison en Top 14. Avec son effectif pléthorique, il se pose légitimement en premier adversaire des Toulousains.

. Barrages. Castres (3e) et Clermont (4e) se sont certes assuré un match de barrage à domicile mais devront affronter deux adversaires redoutables: la révélation Montpellier (6e) et le revenant Biarritz (5e).

Barragistes l'an passé, les Castrais ont été récompensés de leur belle régularité, eux qui n'ont pratiquement jamais quitté les six premières places depuis le début de la saison. Mais avant d'espérer affronter le Racing en demie, les Tarnais auront fort à faire samedi prochain contre Montpellier, porté par son éclatante victoire (27-3) samedi contre Toulon.

Fondé en 1986, guidé par la jeune génération des François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo et propulsé sur le devant de la scène par les entraîneurs Eric Béchu et Fabien Galthié, le club héraultais disputera la première phase finale de sa jeune histoire et s'est d'ores et déjà assuré une première historique en Coupe d'Europe la saison prochaine.

Clermont, qui avait conquis l'an passé son premier titre de champion de France après dix finales perdues, défendra bel et bien son titre mais en passant par les barrages, comme l'an passé.

Le club auvergnat se sort plutôt bien d'une saison contrastée, avec seulement deux victoires en treize rencontres hors de ses bases, et devra composer sans son capitaine Aurélien Rougerie, gravement blessé à la cheville gauche samedi à Toulouse, ni son pilier Thomas Domingo (genou).

Pour affronter Toulouse en demie, les Auvergnats devront avant tout écarter le Biarritz Olympique. Le club basque, dont le dernier titre remonte à 2006, retrouve la phase finale pour la première fois depuis quatre ans et promet d'utiliser son expérience, notamment européenne, pour négocier ce premier rendez-vous vendredi au stade Marcel-Michelin.

Classement final: Pts J G N P pp pc dif bonus
1.Stade Toulousain 82 26 17 1 8 664 485 179 12 1/2finaliste
2.Racing-Métro 78 26 16 2 8 674 549 125 10 1/2finaliste
3.Castres 76 26 16 1 9 617 487 130 10 Barragiste
4.Clermont 72 26 15 0 11 600 445 155 12 Barragiste
5.Biarritz 72 26 15 1 10 647 571 76 10 Barragiste
6.Montpellier 72 26 15 1 10 602 495 107 10 Barragiste
7.Bayonne 71 26 16 0 10 569 508 61 7
8.Toulon 70 26 15 0 11 559 469 90 10
9.Perpignan 63 26 13 3 10 538 543 -5 5
10.Agen 51 26 11 1 14 534 677 -143 5
11.Stade Français 49 26 10 1 15 562 614 -52 7
12.Brive 46 26 8 2 16 495 578 -83 10
13.La Rochelle 33 26 6 1 19 476 673 -197 7 RELEGUE
14.Bourgoin 6 26 2 0 24 379 822 -443 3 RELEGUE