Mondiaux de patinage artistique: le dur apprentissage de Méité

© 2011 AFP

— 

La toute jeune Maé Bérénice Méité a fait un dur apprentissage aux Mondiaux-2011, samedi à Moscou, où elle a raté son programme libre pour finir 14e d'une compétition remportée par la Japonaise Miki Ando, qui a patiné pour redonner courage à son peuple après le terrible séisme.

La Française d'origines congolaise et ivoirienne, âgée de 16 ans, a conclu sa première saison en senior sur un échec. Elle a chuté plusieurs fois lors de son programme libre, n'a pas bien patiné et a manqué de vigueur dans sa prestation.

"Ce programme est un échec. La saison prochaine je reviendrai et j'essaierai de faire encore mieux que cette année", a promis Méité, qui n'a pu retenir ses larmes tant elle était déçue.

Pourtant, elle a plutôt été épatante tout cette saison avec une prometteuse 9e place lors des Championnats d'Europe en janvier alors qu'on ne l'attendait pas encore dans un Top 10 international.

"Je ne vais pas me plaindre quand même. J'ai fait les Championnats d'Europe, deux grands prix seniors, les championnats du monde. C'est pas rien. Je suis contente même si avec des si on pourrait mettre Paris en bouteille c'est vrai !", a-t-elle relativisé, esquissant son premier sourire.

Le patinage féminin français, en souffrance depuis plusieurs années, a repris du souffle grâce à cette jeune fille, au fort potentiel et qui a encore tout à apprendre.

Après Moscou, place aux études et au baccalauréat qu'elle doit passer à la fin de l'année et rendez-vous la saison prochaine avec deux nouveaux programmes qui "bougent".