Quotas discriminatoires dans le foot: La FFF et Chantal Jouanno ouvrent des enquêtes

FOOTBALL Après les révélations de Mediapart qui annonce que la DTN compte limiter le nombre de joueurs noirs ou arabes...

A. P.

— 

La Mnistre des Sports, Chantal Jouanno, le 27 novembre 2010, à Paris.
La Mnistre des Sports, Chantal Jouanno, le 27 novembre 2010, à Paris. — ALFRED/SIPA

Choquée par les informations avancées par Médiapart jeudi, Chantal Jouanno, la secrétaire d’Etat aux Sports a annoncé l’ouverture d’une enquête suite aux révélations concernant la mise en place de quotas visant à limiter le nombre de Noirs et d’Arabes dans les équipes de France. «Nous allons mettre en place une mission d’inspection de la Jeunesse et des Sports pour avoir un regard neutre sur l’affaire, a-t-elle annoncé vendredi sur RMC Info. Il faut que la Fédération fasse la transparence totale. On ne peut pas laisser courir cette rumeur. C’est tout l’esprit du foot, grand vecteur d’intégration nationale, qui tomberait.» De son côté, le président de la Fédération française de football Fernand Duchaussoy a annoncé l'ouverture d'une enquête interne.

>> A lire les réactions de Pape Diouf et Lilian Thuram sur cette affaire

Dans un entretien donné au site du Monde, la secrétaire d’Etat menace même de se sanctionner financièrement la FFF si jamais les informations de Médiapart sont avérées. «Le ministère a mis en place une politique de lutte contre les discriminations, qui oblige les fédérations nationales à être proactives en la matière, rappelle-t-elle. Si la fédération ne respectait pas ces engagements, on lui retirerait tout financement public.

En raison de la sensibilité de ce sujet et des débordements éventuels, nous sommes contraints de le fermer aux commentaires.