Football: Marc Planus se voit finir à Bordeaux

A Bordeaux, R.B.

— 

Marc Planus et les Girondins, c’est une histoire qui devrait durer. Le défenseur formé au club (29 ans) a confié sur l’antenne de RMC qu’il avait «prolongé l’an passé jusqu’en 2015 pour terminer à Bordeaux», où il apprécie les  «conditions de travail exceptionnelles» et «un président avec lequel (il est) plus que ravi de travailler.» Sa relation avec Jean Tigana, qui l’a laissé sur le banc lors des deux dernières rencontres, à Lille et face à Saint-Etienne, n’a donc pas entamé son vœu de fidélité.

«C’est une situation que je n’ai pas trop connue dans ma carrière, a-t-il reconnu. Mais s’il fallait changer la défense pour relancer l’équipe qui n’avançait plus, alors c’est un bon choix. S’il devait s’expliquer à chaque fois qu’il sort un jouer, il finirait psychologue. Et avec Ricardo, j’avais zéro relation et ça se passait bien au niveau football.» Le numéro 27 bordelais a également profité de cette mise au point pour confirmer qu’il était parti blessé à la Coupe du monde, « où ça s’est aggravé». Parti en vacances avant de faire soigner son genou, il n’a joué qu’une mi-temps au cours des sept premiers mois de la saison.