Ligue des champions: Real Madrid-FC Barcelone à revivre en live comme-à-la-maison (terminé)

A.P. pour le live

— 

Le défenseur du Real Madrid Sami Khedira (en blanc) à la lutte avec celui du FC Barcelone, Gerard Pique, lors du clasico du 16 avril 2011 à Madrid.
Le défenseur du Real Madrid Sami Khedira (en blanc) à la lutte avec celui du FC Barcelone, Gerard Pique, lors du clasico du 16 avril 2011 à Madrid. — S.Vera/REUTERS
Real Madrid - Barcelone 0- 2

Messi 77e, Messi 87e
93e: C'est fini. Le Barça s'impose 2-0 après un match disputé dans une ambiance délétère. Heureusement, Lionel Messi est passé par là et a tout changé avec son doublé. Bonne soirée à tous.
91e: On voit mal comment le Real pourrait s'imposer 3-0 au retour.
89e: Ce gros plan sur José Mourinho... Ca va mal.
87e: Messi, Messi, Messi...Seul dans la défende du Real, l'Argentin invente venu d'ailleurs qu'il termine par un petit pointu du pied droit.
86e: Vous savez, j'ai presque envie de pleurer quand je repense à cet OM-Nice.
83e:  Adebayor! Le Togolais défonce Busquets qui a il faut dire uu certain talent pour provoquer les fautes.
81e: Messi sait aussi mettre des petits coups un peu vicelard.
80e: Maintenant, le Real va devoir jouer au foot. Dur.
77e: Messi. Afellay dépose Marcello et trouve Messi dont la reprise passe entre les jambes de Casillas.
76e: Un nouveau couple vient de se former: Puyol - Adebayor.Ils sont trop mignons.
74e: RiDeR, j'y peux rien j'adore Mourinho. Le George Clooney de Sétubal.
72e:  Le Néerlandais Afellay remplace Pedro qui aura bien ramassé ce soir.
70e: Pedro au sol se fait insulter par Piqué. Bonne ambiance en équipe d'Espagne.
68e: Casillas est énorme! Le gardien du Real sort le grand jeu face à Villa. Derrière, Pedro n'arrive pas à pousser le ballon au fond des filets.
65e: Bixente Lizarazu découvre qu'il y a des méchants dans le foot. Comme s'il n'avait croisé que des poètes au Bayern Munich.
63e: Mourinho est expulsé pour avoir pourri l'arbitre. Pas de problème, José attrape une chaise en plastique et s'installe juste derrière le banc de touche.
61e: Alves sort une civière. La bonne nouvelle c'est qu'il devrait pouvoir remarcher un jour.
60e José Mourinho est un devin. Le Real va encore finir le match à dix. En même temps, Alves a juste voulu amputer Mascherano.
58e: Dix défenseurs et Cristiano Ronaldo monsieur Bob Les Ponges. Adebayor surtout rentré pour mettre des coups à Piqué.
56e: Mascherano est averti pour une grosse faute sur Pepe. Heureusement qu'on a les cartons jaunes et les débuts de baston pour animer ce live.
54e: Sinon le match confine toujours avec le néant.
51e:  Sergio Ramos va rater le match retour. Mauvaise nouvelle pour le Real.
49e: Puyol se troue devant Ronaldo mais rattrape tout de suite son erreur en contrant le tir de la star du Real.
47e: Avant de regagner les vestiaires après la fin de la 1ere mi-temps, Barcelonais et Madrilènes ont encore trouver le moyen de se mettre dessus. Et Pinto a pris pour tout le monde avec son carton rouge. Sinon Adebayor remplace un Ozil invisible lors des 45 premières minutes.
46e: José Pinto expulsé à la mi-temps! Mais qui est José Pinto? Il s'agit du gardien remplaçant du Barça à l'étrange coupe de cheveux. Expulsé sans avoir joué, c'est quand-même très fort.
45+1e: Mi-temps. Les 22 joueurs vont avoir un petit quart d'heure pour se calmer.
45e: Ronaldo!!! Le Portugais prend sa chance à 30m et oblige Valdes à sortir une parade miraculeuse. On n'était pas loin du hold-up parfait.
44e: Et ça discute encore. Je vais essayer de résumer: Di Maria et Alves se cherchent, Marcelo vient de mettre un taquet à Busquets et Piqué gueule sur l'arbitre.
42e: Pepe ailier droit, Lassana Diarra meneur de jeu, il doit y avoir quelque chose qui cloche dans l'animation offensive du Real.
40e: pour Arbeloa qui ne l'a pas volé.
38e: Ca part en vrille. Pedro se roule au sol, il a sans doute pris un petit coup de coude gratuit de la part d'Arbeloa. Derrière, tout le monde s'énerve et Sergio Ramos vient faire son malin.
35e: Di Maria plonge et obtient un coup-franc. Daniel Alves n'a pas du tout aimé. Connaissant le Brésilien du Barça, il devrait se venger sur les chevilles de son adversaire.
33e: Visiblement  au Real, on a décidé de tout miser sur les coups de pied arrêtés.
31e: Il ne se passe tellement rien mon cher Bob les Ponges que j'ai envie de te demander des nouvelles de Christophe Moreau.
28e: Faute de Pepe. La numéro 3. Le Van Bommel du Real tient sa moyenne.
26e: NPTK  ta proposition n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd.
24e:  Saint Iker Casillas est de retour! Le gardien du Real se couche très vite pour détourner cette frappe de Xavi bien lancé par Messi.
22e: On a l'impression d'assister à une partie d'échecs dans les années 80 avec un barbu soviétique qui bouge un pion une fois toutes les cinq minutes. Bref, ce début de match est un rien chiant.
20e: Je crois que Mourinho a décidé de jouer le 0-0. En même temps, le Special One n'est jamais qu'un Alain Casanova avec un costume bien taillé... et des résultats aussi.
17e: Cristiano Ronaldo s'énerve contre ses partenaires. Ce qui est bien avec Cristiano, c'est qu'il sait toujours rester positif.
15e: Le Barça ne veut pas partager le ballon avec le Real. Bande d'égoistes!
12e: Vite des mouchoirs pour Christian Jeanpierre, Messi vient de réussir un dribble.
10e: Brice du 13 (c'est A.P. tout juste revenu du live de l'OM), je mise sur un vieux 1-1 comme lors du dernier match en championnat. Pour voir des buts de toute façon, il faut regarder la Ligue 1.
7e: La guerre des tranchées a commencé. Même le Barça s'y met. S'il continue, Seydou Keita risque d'être embauché par Mourinho l'année prochaine.
3e: Le Real a déjà sorti la semelle. A Madrid, même Pepe aime les castagnes.
1er: C''est parti, balle au Real.
20h37: Les compos:
Real Madrid: Casillas - Arbeloa, Ramos, Albiol, Marcelo - Alonso, Pepe, Diarra - Özil, Ronaldo, Di Maria
Barcelone: Valdés - Alves, Mascherano, Piqué, Puyol - Xavi, Busquets, Keita - Pedro, Messi, Villa
20h35: Salut à tous. Après OM-Nice et OL-Montpellier, «20 Minutes» vous propose du foot, du vrai. Avec des passes, des dribles et du jeu.

On pourrait vous expliquer en trois parties, trois sous parties, pourquoi ce Real – Barça mérite le coup d’œil. Mais cette affiche se vend toute seule. Un clasico en demi-finale de Ligue des champions, on peut difficilement trouver plus excitant en matière de football. Entre le Real de Mourinho, qui semble enfin avoir trouvé la bonne carburation, et le Barça all-star de Guardiola, certes moins dominateur qu’il y a quelques mois, le combat final démarre ce soir, à Santiago Bernabeu.

Le championnat pour le Barça, la Coupe du Roi pour le Real, c’est en effet la Ligue des champions qui va décider du grand vainqueur de cette saison où les rivaux historiques se seront affrontés cinq fois.

>> On se retrouve dès 20h35 pour suivre ce clasico gigantesque. S’il y a un match à ne pas rater, c’est bien celui-là. Alors soyez avec nous.