Schalke 04 - Manchester United est à suivre en live comme-à-la-maison (2-0 Manchester)

Antoine Maes (A.P. pour le live)

— 

Raul, l'attaquant de Schalke 04, le 4 avril 2011 contre l'Inter Milan, à Gelsenkirchen.
Raul, l'attaquant de Schalke 04, le 4 avril 2011 contre l'Inter Milan, à Gelsenkirchen. — I.FASSBENDER/REUTERS
Schalke 04 - Manchester United 0-2

Giggs 67e, Rooney 69e
93e: Manchester United a fait le boulot. Même avec un immense Manuel Neuer dans les buts, Schalke 04 s'incline 2-0. On voit mal comment les Allemands pourraient inverser la tendance au match retour. Merci d'avoir suivi ce live. On se donne rendez-vous mercredi pour un certain Real-Barça.
91e: Giggs lancé par Scholes inquiète une dernière fois Neuer. On devrait en rester à ce 2-0 pour Man United.
90e: On n'en parle pas assez mais en défense central Rio Ferdinand c'est juste un grand monsieur.
87e: Evra pour le troisième... Sa frappe du gauche à 3,6cm du poteau droit de Neuer.
84e: Pas rancunier, le public continue d'encourager son équipe avant d'aller sans doute commander une cinquième pinte.
81e: Draxler, 17 ans remplace Jurado à Schalke. Il va pouvoir se la péter sur son skyblog. Ils ont des skyblog les Allemands? A Manchester, Nani entre à la place de Rooney.
78e: Avec des Giggs et des Park devant lui, Patrice Evra serait presque un bon défenseur.
75e: Afin de pouvoir liver un match avec un peu d'intérêt dans 15 jours, je ne suis pas contre un but allemand. Même deux.
72e: Auteur d'une passe décisive pour Rooney, Javier Hernandez est remplacé par Anderson. Sir Ferguson a décidé de gérer le score.
70e: Je crois bien que MU vient de tuer le suspens en l'espace de deux minutes. Les Mancuniens ont trouvé la faille au moment où on sentait Schalke commençait à être mieux dans le match.
69e: Rooney! Schalke prend l'eau et le pauvre Neuer ne peut rien faire face à Wayne Rooney.
67e: Giggs! Sur une passe magique de Rooney, le Gallois glisse le ballon entre les jambes de Neuer qui est donc humain.
64e: Mine de rien, le match commence à s'équilibrer. Même Edu se réveille et claque une belle frappe lointaine. J'allais crier à l'emploi fictif au sujet du Brésilien de Schalke.
62e: Perso, je trouve qu'Alex Ferguson serait inspiré de lancer Nani à la place de Valencia.
60e: benji4205 si Neuer c'est Thomas Price, Metzlerder c'est Bruce Harper.
58e: Mais que se passe-t-il? Manchester n'a pas eu d'occasion depuis bien cinq minutes.
55e: Pour dire à quel point Schalke est inoffensif, Vidic n'a toujours pas découpé un attaquant.
53e: Heureusement pour lui et sa charmante compagne, Raul n'est pas payé au nombre de ballons touchés.
51e: Cette fois Hernandez a enfin battu Neuer... mais le Mexicain était hors-jeu.
49e: Giggs est bien gaucher. Après une superbe feinte de frappe du gauche, le Gallois dévisse du droit. De toute façon, il y avait Neuer dans les buts.
48e: J'aurais pu dire à mes petits-enfant: "Papy a vu un but de Patrice Evra de la tête"
47e: La tête d'Evra mais... vous avez deviné: NEUER!
46e: Comme en première mi-temps, les joueurs de Schalke tirent les premiers. On connaît la suite.
45+1: A la mi-temps, Manchester est tenu en échec par Manuel Neuer et dix types autour de lui.
45e: Mais c'est Goldorak dans les buts de Schalke. Neuer prend le meilleur sur Giggs dans un nouveau face à face.
43e: CelticGlazik mauvais opération pour Strasbourg ce nul à Orléans. La montée en L2 s'éloigne.
40e: Schalke 04 c'est un peu la défense d'Arles-Avignon mais avec la chance d'un vainqueur à l'Euromillion.
38e: Baumjohann tente d'abuser l'arbitre et d'obtenir un pénalty... sans grand résultat.
35e: Le temps d'écrire deux blagues et MU enchaînent avec trois occasions. Schalke a de la chance pour l'instant ou alors la ville de Gelsenkirchen est jumulée avec Lourdes.
33e: Metzelder ne va pas couper à son carton jaune. L'ancien du Real (enfin du banc du Real) est déjà en apnée.
30e: A Manchester, le Brésilien Fabio répond au même nom qu'un mannequin des années 90 qui jouait dans "Agence Acapulco". Enfin surtout dans le générique. Il donnait bien envie ce générique.
28e: Avec son masque de protection qui fait un peu ''tu viens plus aux soirées", Christian Metzelder fait bien ses 43 ans. Quoi, il n'a que 30 ans???
26e: Neuer est magique! Giggs voyait déjà sa reprise de la tête au fond des filets mais le gardien allemand a sorti une manchette venue d'ailleurs.
24e: Hernandez acte III. Cette fois, la frappe du Mexicain frôle poteau droit de Neuer. On a comme l'impression d'assister à un Hernandez - Neuer.
21e: Ca chauffe devant les buts de Schalke et ce diable de Javier Hernandez est encore impliqué dans l'action. Comme aurait pu dire Evra après un France - Mexique de Coupe du monde: "Hernandez, il vaut mieux l'avoir avec que contre soi".
18e: On devrait obliger tous les milieux axiaux de Ligue 1 à regarder le match de Giggs. Un peu d'intelligence et de subtilité technique ça ne peut pas faire de mal.
16e: CelticGlazik, j'ai une préférence pour Schalke. Notre chef est pote avec Nicolas Plestan, l'ancien lillois qui cire le banc depuis son arrivée.
13e: Neuer sauve la maison! Le gardien allemand gagne son duel face à Chicharito qui n'était pas hors jeu. On comprend mieux pourquoi le Bayern veut mettre 20 millions d'euros sur ce garçon.
12e Ca va mieux pour Schalke, les partenaires de Raul commencent à investir le camp d'United.
10e:  Brice du 13, juste pour animer nos lives, je vais demander à ce que 20minutes.fr te verse un salaire. Pas gros le salaire. On est quand-même sur le web.
8e: Alors que le réalisateur régale avec ses gros plans sur des supporters en train de descendre leur pinte de bière, Farfan se procure un début d'occasion pour Schalke. Sa frappe n'est pas cadrée.
6e: Il va falloir que Schalke resserre sa défense, Neueur ne va pas pouvoir multiplier les miracles. Il n'y a pas floqué J.C dans son dos.
4e: Avec deux gardiens du niveau de Van der Sar et Neueur, on ne risque pas de voir beaucoup de buts. Avec ces deux-là, on n'est pas loin de ce qui se fait de mieux. Tiens, Neueur sort d'ailleurs un énorme arrêt sur une frappe de Park.
3e: Salut Brice du 13. Je vais opter pour un petit 1-1 avec un but d'Hernandez pour MU contre une réalisation d'Edu pour Schalke.
1er: Schalke en bonne équipe allemande ne connaît pas le quart d'heure d'observation. Baumjohann inquiète déjà Van der Sar d'une frappe à l'entrée de la surface.
20h41: Il n'y pas à dire les Allemands ont des stades magnifiques. L'Arena de Gelsenkirchen c'est quand même plus pimpant que le stade du Ray à Nice.
20h37:  Salut à tous. Avant le Real-Barça de mercredi soir, on se met dans le ryhtme de ces demi-finales de Ligue des champions avec ce Schalke - Manchester United. On attend vos commentaires.

Nicolas Plestan est loin de passer la meilleure saison de sa carrière à Schalke 04, qui reçoit Manchester United, mardi en demi-finale de la Ligue des Champions. Remplaçant, le Français ne joue que très peu. «Je ne vais pas faire la fine bouche, il y a quand même beaucoup de joueurs qui aimeraient être  à ma place», promet l’ancien lillois. Il vit donc ses dernières semaines à Gelsenkirchen, mais est bien placé pour observer ce qu’il convient d’appeler le miracle de Schalke.

Une équipe taillée pour la coupe – La scène européenne est la seule qui convienne vraiment aux Allemands. «Dans cette équipe, il y a beaucoup de nouveaux qui ne connaissaient pas du tout la Bundesliga. La Ligue des champions nous convient peut être mieux. On est aussi en finale de la Coupe d’Allemagne, mais en championnat, on est 10e: c’est moyen pour le club», raconte Nicolas Plestan. En attendant, la fièvre ne s’est pas vraiment emparée d’une ville, qui est restée particulièrement zen. «C’est calme. Ici, les gens ne s’excitent pas avant les matchs. Mais contre Manchester, ils seront 60.000 et ça va pousser pendant deux heures», promet l’ancien défenseur du Losc.

Rangnick a détendu l’ambiance – «Der Professor» n’est pas pour rien dans le miracle de Gelsenkirchen. Fin psychologue, l’ancien coach d’Hoffenheim a sérieusement détendu l’ambiance dans les rangs. Les dernières semaines avec Felix Magath ont été vécu comme un calvaire par un effectif qui n’en pouvait plus de sa rigidité. Fini les entraînements façon camp de Marines, où les joueurs n’avaient parfois même pas le droit de boire. «Les joueurs sont beaucoup plus tranquilles. Tous les jours, c’est du ballon à l’entraînement, avec pas mal de tactique. Il passe aussi beaucoup de temps à expliquer. C’est quand même plus sympa», explique Nicolas Plestan.

Neuer et Raùl, leaders par l’exemple – Si l’effectif allemand est solide, il est sublimé par deux joueurs d’exception: le gardien Manuel Neuer et le buteur Raùl. «Si tu ne les as pas tous les deux cette saison, tu es en difficulté. Ce sont les deux seuls joueurs à avoir été supers toute l’année», confirme Nicolas Plestan. Formé à Schalke 04, Neuer rejoindra le Bayern Munich cet été. Son départ, l’idole du club l’a annoncé la larme à l’œil. Et pour cause: biberonné en Rhénanie du Nord, il a vécu la finale 2004 dans la Veltins Arena entre Monaco et Porto comme ramasseur de balle. A l’autre bout de l’équipe, Raùl a déjà marqué 12 fois en Bundesliga et 5 fois en Ligue des Champions. A 34 ans, l’Espagnol n’est pas encore à la retraite.

>>> Schalke 04-Manchester United est à vivre en live comme-à-la-maison à partir de 20h45 <<<