PSG: A Angers, Nenê et les attaquants parisiens enfin de retour

FOOTBALL Un but et deux passes décisives pour le Brésilien...

A Angers, Antoine Maes

— 

Les Parisiens Nenê et Marcos Ceara célèbrent un but lors de la victoire du Paris-SG à Angers, en Coupe de France, le 20 avril 2011
Les Parisiens Nenê et Marcos Ceara célèbrent un but lors de la victoire du Paris-SG à Angers, en Coupe de France, le 20 avril 2011 — F.PERRY/AFP

Ce type traîne une vilaine réputation: quand les premiers vents froids touchent le championnat, il s’éteint. Mais Nenê s’est enfin réveillé. A Angers, la pate gauche de velours de l’ancien monégasque s’est réveillée, elle qui n’avait plus fait mal à grand monde depuis le mois de janvier. «Ca fait du bien de marqué. Mais une passe décisive, c’est un but pour moi, alors c’est comme si j’en avais marqué trois», sourit le Parisien.

Angers-PSG est à revivre en live comme-à-la-maison

Son but, une superbe reprise de volée sous la barre, il l’a dédicacé à son fils, avec qui il n’a pas pu fêter l’anniversaire mardi. Mais au moins, pour la première fois depuis quelques semaines, c’est tous ses coéquipiers qui ont semblé s’être réconcilié avec lui. «C’est bon pour la confiance de notre leader technique. Il nous a porté pendant les six premiers mois. Mais si on avait besoin de lui, il devait prendre conscience qu’il avait aussi besoin de nous», raconte Grégory Coupet.

Au final, c’est tout le secteur offensif parisien qui s’est senti soulagé. Guillaume Hoarau, lui aussi muet depuis un bail, en a d’ailleurs profité pour enfin planter à nouveau. «Ces derniers temps, on a pointé du doigt l’ambiance du vestiaire. Mais aujourd’hui, on a prouvé qu’on s’en foutait qui faisait gagner l’équipe», explique le Réunionnais. C’est une prise de conscience qui est venue très tard, mais poeut être pas trop pour ne pas gâcher la saison du PSG.