Le « H » ne veut pas tendre l'autre joue

— 

Le HBC Nantes accueille, ce soir (20 h 30), Dunkerque, au Palais des sports de Beaulieu. Pourtant, hier, il n'a quasiment été question, avec l'entraîneur Thierry Anti, que de la claque toulousaine (36-35) reçue, dimanche après-midi. « On n'est pas là pour pleurer, lance le coach nantais. Cela fait partie des aléas d'un championnat… » Il n'empêche qu'en ramenant deux points de la Haute-Garonne, le « H » aurait pu revenir à un point seulement de la quatrième place ! Au lieu de cela, les Nantais sont pour l'heure septièmes... « Les joueurs mesurent qu'on a raté un truc, pense Anti. Mais je ne doute pas un instant que l'équipe sera là. » Ce soir, contre le troisième de LNH, le trou d'air – qui a soufflé à Toulouse – est à proscrire. « Plus que de la pression, c'est une obligation, estime Anti. Il faut gagner contre Dunkerque. » Pour espérer le Top 5, à six journées de la fin, la marge d'erreur est ténue. « Il faudra sans doute en gagner cinq sur six pour y être ! » Ténue, c'est le terme.