Ligue 1: Marseille toujours réaliste... Arles-Avignon est en Ligue 2...

FOOTBALL Le tour des stades de la 31e journée...

R.S.

— 

Le Rennais Razak Boukari (en rouge), face au Lorientais Jérémy Morel, lors d'un match de L1 le 16 avril 2011.
Le Rennais Razak Boukari (en rouge), face au Lorientais Jérémy Morel, lors d'un match de L1 le 16 avril 2011. — D.Meyer/AFP

Les résultats de la 31e journée

Lens 1 – 1 Brest
Hermach (20'), Ayité (56')

Nice 3 – 2 Monaco
Mounier (23'), Gosso (31'), Civelli (49') Mouloungui (58'), Park (76')

Rennes 1 – 2 Lorient
Dalmat (25'), Gameiro (51'), Coquelin (63')

Saint-Etienne 2 – 1 Nancy
André Luiz (40'), Payet (54' et 65')

Sochaux 3 – 2 Caen
El Arabi (10'), Dramé (15'), Maïga (79' et 84'), Hamouma (88')

Toulouse 0 – 1 Auxerre
Dudka (90')

Montpellier - Marseille 1-2
Giroud 63e  Gignac 68e, Taiwo 80e

Arles-Avignon - Valenciennes 0-1
Pujol 66e

Pour revivre les matchs en live, cliquez ici...

L’éclair

Un but, une passe décisive. Anthony Mounier a encore assuré le spectacle au stade du Ray. Après son ouverture du score, l’ancien lyonnais s’est lancé dans un raid côté gauche à l’origine du troisième but niçois. Son accélération laisse la défense monégasque sur place et permet à Mouloungui de reprendre le ballon au deuxième poteau. Une action de grande classe.

La cagade

La faute de main de Nicolas Douchez pourrait couter très cher à Rennes au moment de faire les comptes. A 1-1, le gardien breton a flanché sur un tir d’Amalfitano, repoussé dans les pieds de Coquelin. Son erreur permet à Lorient de remporter le derby, mais elle ralentit surtout l’équipe d’Antonetti dans la course à l’Europe. La fin de championnat semble un peu trop longue pour une équipe rennaise essoufflée. Difficile de tenir 38e journées en apnée.

Le réveil

Dans la course au titre de meilleur buteur, Kévin Gameiro retrouve des couleurs. L’attaquant lorientais, qui vise ouvertement la place de numéro 1 occupée par Moussa Sow retrouve le chemin des filets, après un mois et demi de mutisme devant le but. Depuis son but face à Arles-Avignon, le petit attaquant lorientais s’agaçait de son manque de réussite. Samedi, il a encore péché dans la finition, ratant deux face-à-face, avant de trouver l’ouverture d’une tête décroisée. Pas besoin d’être un géant pour prendre le dessus sur une défense.

La bouffée d’air

Six mois que les Auxerrois attendaient cela. Depuis un déplacement au Parc des Princes et une victoire 3-2 (le 24 octobre), les joueurs de Fernandez ne s’étaient plus imposés à l’extérieur. Ils goûtent de nouveau à ce petit plaisir grâce à un coup franc en force de Dudka, le défenseur polonais de l’AJA., qui redonne un peu d’air à son équipe dans la course au maintien. Au passage, les Bourguignons remercient Valverde, le gardien toulousain aux mains glissantes.

L’occasion manquée

Le maintien en Ligue 1 d’une équipe tient parfois à rien. Une erreur d’arbitrage, un arrêt miracle ou ne frappe qui passe entre deux paires de jambes et finit au fond des filets comme celle d’Adil Hermach. Le milieu lensois aurait pu offrir la victoire à son équipe si Ayité n’avait pas égalisé. Offensivement, Lens s’est encore beaucoup donné, mais derrière, l’arrière garde des Sang et Or a encore lâché. Avec quatre joueurs à l’arrêt en défense, difficile de se sauver.