Ligue 1: Le multiplex de la 31e journée à revivre en live comme-à-la-maison

B.V.

— 

Les joueurs de Nice après leur match nul face à Lyon, le 3 avril 2011
Les joueurs de Nice après leur match nul face à Lyon, le 3 avril 2011 — S.NOGIER/AFP

Samedi 19 heures

Lens–Brest
Nice–Monaco
Rennes–Lorient

Saint-Etienne–Nancy
Sochaux–Caen
Toulouse–Auxerre

21 h

Lille–Bordeaux

Dimanche 17 h

Arles–Valenciennes
Montpellier–Marseille

21 h

Paris-Lyon 

>> Le classement de la Ligue 1 est par ici

Le derby de la peur

Si l’on se fie à Google Map, en prenant l’A8, on peut faire le trajet entre Monaco et Nice en moins de 25 minutes. Autant dire que dans ce choc entre les Aiglons et les joueurs du Rocher, on peut parler de derby. Encore plus quand il s’agit d’un match pour la survie en Ligue1, les deux clubs flirtant avec la zone rouge. «Ce derby est important, oui, parce qu’il vient dans une période dans laquelle on est au coude à coude, les deux équipes se battent pour ne pas descendre, explique le coach monégasque, Laurent Banide, interrogé par Nicematin.com. C’est un match important mais pas capital. Il restera encore sept matchs après ça et à vrai dire, on n’a que des matches importants à jouer. C’est un derby, il y a une certaine excitation. Mais ce n’est pas une finale, ni le dernier match de la saison.»

Greg Coupet, Lyon… et Edel

Au match aller, Paris a mené à Lyon jusqu’à cinq minutes de la fin du match, et une boulette monumentale d’Apoula Edel. Au retour, c’est Grégory Coupet qui va garder les buts du PSG, face à son ancien club, avec qui il a été sept fois champion de France. «Durant huit ans, on a essayé de se sublimer, a expliqué à 20Minutes Joël Bats, l’entraîneur des gardien de Lyon. Je l’ai poussé dans ses limites et on peut compter sur les doigts d’une main les matchs où il est passé au travers. C’est ce que je cherche toujours à faire avec mes gardiens. Mais pour y parvenir, il faut une grande complicité et une confiance réciproque. Greg, je lui aurais demandé de traverser le Rhône, il l’aurait fait.» Le PSG lui demande juste de mettre en échec Lisandro et Gomis…

Auxerre, panique à bord

Rien ne va plus à l’AJA. Dans la semaine, les coups durs se sont accumulés du côté des Bourguignons: d’abord, c’est le capitaine et joueur emblématique Benoit Pedretti qui a révélé son indisponibilité jusqu’à la fin de la saison. Ensuite, c’est l’attaquant Ireneusz Jelen qui a annoncé qu’il ne serait plus ajaïste l’année prochaine. Et enfin, on a appris vendredi que Grichting, Berthod, Mignot, N’Dinga, et Alain Traoré seraient absent à Toulouse samedi. Ca fait beaucoup pour une seule équipe.

Et sinon, le titre, ça intéresse quelqu’un?

Des cinq premiers du classement de Ligue1, encore mathématiquement en course pour le titre, seuls le PSG et Lyon ont réussi à s’imposer la journée précédente. Les deux leaders, Lille et Marseille, n’ont rien montré face à Monaco et Toulouse et ne semblent pas vraiment vouloir du titre. Bref, à huit journée de la fin de la saison, rien n’est encore vraiment clair en tête de la Ligue 1. «On ne se focalise pas là-dessus (sur la course au titre), souffle ainsi le Lillois Rio Mavuba sur le site officiel du club. Pour l’instant, nous sommes là, nous effectuons notre petit bonhomme de chemin.» Un jour, il va quand même falloir se porter candidat pour de bon…