Vieira «en voudra toujours à l'homme» Domenech

FOOTBALL Il accuse l'homme, pas l'entraîneur...

R.S.

— 

Le joueur français Patrick Vieira (à g.), lors de son doublé inscrit avec Manchester City, face à Notts County en Coupe d'Angleterre, le 20 février 2011.
Le joueur français Patrick Vieira (à g.), lors de son doublé inscrit avec Manchester City, face à Notts County en Coupe d'Angleterre, le 20 février 2011. — T.Hales/Sipa

A 34 ans, le milieu de Manchester City sait que sa carrière touche bientôt à sa fin. Patrick Vieira ne sait pas encore s’il jouera au foot l’an prochain, mais il est certain de ne plus jamais porter le maillot bleu. Son aventure en équipe de France aurait pu se terminer en Afrique du sud, si Raymond Domenech en avait décidé autrement. Neuf mois après, Vieira n’a toujours pas digéré le fait d’être rayé de la liste des 23 sélectionnés pour la Coupe du monde, comme il l’indique dans une interview à L’Equipe: «En tant qu’homme, oui, je lui en veux, je lui en voudrai toujours. Comme entraîneur, non, il a fait ses choix.»

L’échec des Bleus en Afrique du sud n’atténue même pas son amertume. Patrick Vieira a été «déçu par l’homme», sans préciser le fond de sa pensée. Lors de l’annonce des 30 joueurs, puis des 23 sélectionnés, il avait regretté de ne pas avoir été prévenu personnellement par le sélectionneur. Malgré tout, cela ne l’a pas empêché de supporter les Bleus pendant la compétition. Et de pardonner aux mutins leur comportement lors de l’épisode du bus. «Aucun des joueurs ne pouvait imaginer la dimension que cette affaire allait prendre. Avec Aimé Jacquet ou Laurent Blanc, cela n’arrive jamais.»