Coupe UEFA : le Losc a un but à défendre

©2006 20 minutes

— 

Un véritable casse-tête. Ce soir (18 h), les Lillois se déplacent à Donetsk, en 16e de finale retour de l'UEFA. Vainqueurs 3-2 à l'aller, les Dogues savent qu'ils n'ont qu'une petite marge d'avance sur les Ukrainiens. Un 0-0 les qualifierait, tandis qu'une défaite 1-0 les éliminerait. Dans ces conditions, quelle tactique adopter ? Préserver son avance ? Ou vite marquer l'importantissime but à l'extérieur ? « On va faire un saut dans l'inconnu », convient le latéral gauche Grégory Tafforeau, qui sera capitaine du Losc ce soir. La probable composition d'équipe (lire ci-dessous) indique que Claude Puel a bâti une formation ayant pour mission d'agresser la relance ukrainienne. Dans cette optique, l'absence de Jean II Makoun (suspendu), infatigable grappilleur de ballons au milieu de terrain, est un sérieux handicap.

« Il faudra les presser haut et ne pas les laisser développer leurs actions », confirme Tafforeau, qui se rappelle bien que Donetsk s'est remis dans le match au moment même où les Lillois ont relâché leur étreinte. Le son de cloche est toutefois différent chez Rafael Schmitz. « Un 0-0, et on passe en huitième de finale. Alors surtout, on ne devra pas prendre de but », préconise ainsi le stoppeur brésilien. Solide sur ses bases arrières, le Losc peut en effet se reposer sur ses défenseurs pour tenir le score. En fait, le principal est « de rester fidèle à [notre] ligne de conduite », lance Claude Puel, l'entraîneur nordiste. Et donc de ne pas osciller entre deux tactiques.

Antoine Maes

La météo prévoit une température légèrement négative. La pelouse ukrainienne devrait toutefois rester souple, puisqu'elle est chauffée, comme l'ont constaté les Dogues lors de leur entraînement, hier après-midi.