Le TFC vise un maintien sauce bourguignonne

— 

Antoine Devaux et le TFC peuvent s'éloigner quasi définitivement de la zone rouge s'ils battent Auxerre, demain.
Antoine Devaux et le TFC peuvent s'éloigner quasi définitivement de la zone rouge s'ils battent Auxerre, demain. — F. LANCELOT/SIPA

En visite demain (19 h) au Stadium, Auxerre est au plus mal. Après avoir fréquenté les ors de la Ligue des champions à l'automne, l'équipe de Jean Fernandez squatte aujourd'hui la zone rouge. Elle compte aussi de nombreux blessés, dont les très précieux Pedretti (saison terminée) et Ndinga. « Quand on a autant de coups durs, cela ressoude le groupe », modère Alain Casanova. Côté toulousain, le moral s'est nettement amélioré depuis le nul ramené dimanche de Marseille (2-2). « J'espère que l'on jouera totalement libérés, indique l'entraîneur du TFC. Ce match est très, très important, mais pas primordial. » A huit journées de la fin, le 11e de L1 compte quatre points d'avance sur Auxerre, 18e et premier relégable. « Si on gagne, on sera tranquilles, juge Antoine Devaux. Il faut surtout ne pas perdre, sinon l'AJA reviendra à un point de nous. » Le club bourguignon se présentera dans un schéma très prudent au Stadium, où le TFC n'a plus gagné depuis le 6 février contre Monaco (2-0). Les Violets pourront compter sur Tabanou et Braaten, légèrement touchés à Marseille, pour tenter de faire sauter le verrou. WN. S.