Football - Coupe UEFA: Le Racing veut faire bégayer l'histoire

©2006 20 minutes

— 

G. VARELA / 20 MINUTES

Nanti de deux buts d'avance depuis le match aller, mercredi dernier en Bulgarie (0-2), le club alsacien est idéalement placé pour se qualifier, ce soir (19 h), en 8e de finale de la Coupe UEFA. Un échelon qu'il n'a plus fréquenté depuis décembre 1997. Cette saison-là, les Dacourt et Ismaël avaient chuté face à l'Inter Milan de Ronaldo (2-0, 0-3). Les coéquipiers de Pontus Farnerud n'ont jamais été aussi proches de les rejoindre. « On a l'impression que c'est presque fait, reconnaît le milieu de terrain suédois. Or, c'est ça le danger. Si on ne se donne pas à fond, on sera punis. »

« On ne sait pas préserver un résultat, renchérit l'entraîneur Jacky Duguépéroux, qui était déjà sur le banc strasbourgeois lors de l'épopée 1997-1998. On n'est pas assez expérimenté pour ça. Donc on va jouer comme d'habitude. S'économiser serait le meilleur moyen de se planter. »

Pourtant, le match décisif pour le maintien, dimanche (18 h) contre Troyes, risque de trotter dans les têtes. Les Racingmans seront-ils tenter d'en garder sous la semelle ? « Troyes sera le match le plus important de la semaine, indique le capitaine Guillaume Lacour. Mais nous aurons suffisamment de temps pour y penser. Concentrons-nous d'abord sur Lovech. »

« Dugué » devrait néanmoins faire souffler certains joueurs. En défense, Yves Deroff, Jean-Christophe Devaux et Arthur Boka signeront leur retour en défense. Alexander Farneurud sera, lui, titularisé en pointe à la place du jeune Kevin Gameiro, laissé au repos.

Jérôme Sillon